Made in Algeria
Produits Entreprises Appels d'offres Annonces B2B Actualités
5 500 produits et services exposés :
Recherche guidée | Recherche avancée
Notre réseau : Tunisie | Algérie Notre dossier commercial|
Dans votre sélection Ajouter aux favoris  |   Imprimer  |   Envoyer à un ami   |   Ajouter un commentaire   |   Publier votre article !

Formation professionnelle

»  News   »  Publié le 07-10-2010  »  lu [ 1550 fois ] Retour aux résultats

Formation professionnelle
Pour évaluer le secteur de la Formation professionnelle : Le conseil de partenariat prochainement installé



Conformément à la révision du régime indemnitaire des travailleurs du secteur de la Formation et de l’enseignement professionnels, le gouvernement a débloqué une enveloppe de 10 milliards DA pour le paiement des catégories concernées.


Invité hier au forum d’El Moudjahid, M. El Hadi Khaldi a souligné que le paiement de cette indemnité (avec effet rétroactif depuis janvier 2008) se fera en trois tranches. La première aura lieu la fin du mois de novembre. Le reste le sera au cours de l’année 2011. Le ministre a, à cette occasion, souligné que cette augmentation est le fruit d’une longue concertation entre les services de la Fonction publique et le ministère des Finances. Parmi les nouveautés inscrites au titre de la nouvelle rentrée professionnelle, figure la révision du statut particulier des CFPA (Centre de formation professionnelle et d’apprentissage) et des instituts. Des mesures s’inscrivant dans le cadre de la poursuite des réformes engagées dans le secteur.

35 MILLIARDS DE DINARS POUR LE SECTEUR
Le ministre a, d’ailleurs, tenu à rappeler que plusieurs chantiers ont été ouverts. Parmi les grands axes retenus, il a insisté sur la nécessité d’unifier les programmes, de former les formateurs et d’élaborer le manuel professionnel. Selon M. Khaldi, parmi les priorités du secteur figure la consolidation des relations de son secteur avec le ministère de l’Education nationale. Il rappelle que les effectifs de ces deux secteurs avec ceux de l’Enseignement supérieur dépassent les 11 millions d’élèves, d’apprentis et d’étudiants. C’est dire l’importance qu’accorde l’Etat à ces trois segments du développement, l’Education,  la Formation et l’Enseignement supérieur. Le budget  alloué au département de la Formation et de l’enseignement professionnels est actuellement de l’ordre de 35 milliards DA. C’est ce qui explique, d’ailleurs, l’envergure des missions que s’est assignées le secteur, notamment en termes de performance et de qualité de la formation professionnelle.

Pour mieux évaluer le secteur, un conseil de partenariat interministériel sera prochainement installé. Composé de représentants de tous les ministères, ce conseil se chargera de l’évaluation de toutes les activités entreprises non seulement au plan pédagogique qu’en termes d’insertion professionnelle des diplômés de la formation professionnelle. Il constituera un trait d’union entre le secteur et la sphère économique. Les besoins seront, d’ailleurs, identifiés au niveau local ou communal. «Une fois mis en place, ce conseil nous permettra de passer de la politique d’offre à une politique de formation basée sur la demande», a souligné le ministre.    169.000 INSCRITS POUR LA RENTRÉE D’OCTOBRE
Les délais d’inscription dans les établissements relevant de la Formation et de l’Enseignement professionnels prendront fin aujourd’hui. Le ministre a souligné hier au forum d’El Moudjahid qu’aucune prolongation ne sera accordée aux retardataires. Les épreuves des deux niveaux se tiendront du 10 au 12 de ce mois, alors que les délibérations se tiendront les 12 et 13 du mois courant. Selon le ministre, la proclamation des résultats aura lieu le lendemain et la rentrée de cette promotion est prévue pour le 17 de ce mois.

Pas moins de 169.000 stagiaires sont inscrits au titre de la nouvelle année professionnelle dont 17.241 à Alger seulement. Selon le ministre, cette rentrée intervient à un moment caractérisé par la mise en œuvre du plan quinquennal 2010-2014. Trois principaux objectifs ont été arrêtés : faire face à la demande importante dans les niveaux de techniciens et techniciens supérieurs, augmenter la rentabilité de l’ensemble des établissements et prendre en charge de manière effective la demande exprimée par les différents départements ministériels ainsi que les entités économiques.

560 ÉCOLES PRIVÉES FERMÉES
Cette rentrée sera marquée par l’ouverture de quatre nouveaux instituts -pilote- d’enseignement professionnel dans quatre wilayas du pays (Sétif, Batna, Annaba et Blida). Les stagiaires admis dans ces établissements doivent répondre aux critères des collégiens admis en première année secondaire. L’opération sera généralisée à toutes les wilayas du pays. En dépit de tous les efforts consentis pour améliorer le rendement des dispositifs mis en place, le ministre relève les lacunes entravant l’enseignement à distance. «Cet enseignement n’est pas à la hauteur des objectifs du secteur», a déploré le ministre. Au sujet des écoles et établissements privés, le ministre a fait part de la fermeture de 560 écoles sur les 1500 ouvertes au cours des années 90. Ces dernières ne se sont pas conformées au cahier des charges.  



Source : http://www.horizons-dz.com/
    Ajouter un commentaire

'Formation professionnelle '
 

Evènements en relation:

         Communication publicitaire
         Société des foires et expositions
         Safex
         Séminaire sur la communication publicitaire
         ALGEST 2014
         Salon de la sécurité routière
         Batimatec 2014
         Séminaire sur la communication institutionnelle
         LG Algérie
         Coopération Algéro-Francaise
         LG Global Challenger Algérie
         Samsung Electronics
         Sony
         Microsoft
         Djezzy et L'ENTV
         Web awards
         Evénements en Méditerranée
         Label Algérien
         tourisme en Algerie
         Nedjma
  



 

lKuSnaWW
lKyQnKmW
lKyQm6iS
lKyQm6aa
lKyRmaaW
lKuYm6uS
lKuWnaiS
lKyRlqqa



Accueil | Concept | Devenir membre Made in Algeria | Ma sélection Favoris [0] | Contact   


Tel:+213 (0) 21 370 324 / +213 (0) 21 370 334 /+213 (0) 21 370 336 - Ligne Directe & fax : +213 (0) 21 373 526- info@made-in-algeria.com