× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Accord Opep+ : Plusieurs pays annoncent d’importantes baisses de leur production pétrolière

»  News   »  Publié le 03-05-2020  »  lu [ 127 fois ]

Accord Opep+ : Plusieurs pays annoncent d’importantes baisses de leur production pétrolière

Avec l’entrée en vigueur de l’accord conclu entre les 23 membres de l’Opep-Non Opep, vendredi, plusieurs pays signataires ont annoncé d’importantes baisses de leur production pétrolière, selon les données publiées par l’OPEP sur son site web.
 
Il s’agit notamment de l’Azerbaïdjan, les Emirats arabes Unis et le Kuwait qui ont annoncé des baisses de leur production pétrolière et ce en application de l’accord conclu le 12 avril dernier.
Ainsi, la compagnie pétrolière de l’Azerbaïdjan « SOCAR » a annoncé d’importants plans d’ajustement de la production de pétrole pour 2020, 2021 et 2022 dans le cadre des engagements de l’Azerbaïdjan à l’accord volontaire d’ajustement de la production conclu le 12 avril dernier.
 
Pour leur part, les Emirats arabes unis ont affirmé leur engagement à appliquer l’accord Opep+.Dans ce cadre, Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC) a informé ses clients dans une lettre de son intention d’ajuster volontairement sa production de pétrole brut en mai et juin 2020.
 
« Les ajustements prévus sont conformes à l’engagement des Emirats arabes unis en faveur de la stabilité du marché pétrolier et aux accords conclus lors des réunions ministérielles extraordinaires de l’Opep et non-Opep tenues le 9 et 12 avril 2020 », ajoute la même source.
 
Pour le Kuwait, sa Compagnie Kuwait Petroleum Corporation a informé ses clients d’une réduction de 22% de leurs volumes contractuels de pétrole brut de juillet à décembre 2020, à la suite de réductions déjà réalisées pour mai et juin 2020, rapporte l’Opep citant une lettre envoyée par KPC à ses clients.
 
Enfin, la Norvège qui n’est pas membre de l’Opep ni de la déclaration de coopération de 23 pays producteurs de pétrole a annoncé jeudi son intention d’ajuster volontairement sa production de pétrole brut afin d’accélérer le processus de stabilisation sur le marché mondial du pétrole, à la lumière de l’épidémie de COVID-19 et de son impact sur l’économie mondiale.
 
« Nous sommes actuellement confrontés à une situation sans précédent sur le marché pétrolier. Les producteurs et les consommateurs bénéficient d’un marché stable. Nous avons précédemment déclaré que nous envisagerions une réduction de la production norvégienne si plusieurs grands pays producteurs appliquaient des réductions importantes. La décision du gouvernement norvégien de réduire la production de pétrole norvégien a été prise sur une base indépendante », a déclaré le ministre norvégien du Pétrole et de l’Energie, Tina Bru, cité par l’Opep.
Il a ajouté que « nous allons réduire la production norvégienne de 250 000 barils par jour en juin et de 134 000 barils par jour au second semestre 2020. De plus, le démarrage de la production de plusieurs champs sera retardé jusqu’en 2021. Par conséquent, la production norvégienne totale en décembre 2020 sera de 300.000 barils de moins par jour que prévu initialement par les sociétés. Le règlement prendra fin d’ici la fin de l’année ».
 
L’Algérie, qui assure la présidence de l’Opep a insisté jeudi, sur la nécessité de l’application totale de l’accord de réduction de la production pétrolière et que l’objectif doit être d’assurer un taux de conformité supérieur à 100%.
 
Le ministre de l’Energie et président de la Conférence de l’Opep a également affirmé que « l’Algérie est prête à réduire sa production dès le 1er mai, en conformité avec l’Accord » tout en remerciant les autres pays producteurs qui ont annoncé des réductions volontaires de leur production.
Les pays Opep+ ont convenu une baisse massive de leur production pétrolière qui s’étalera sur deux ans, dont la première période de deux mois porte sur une coupe de 9,7 mb / j, a débuté vendredi.
 
Côté prix, le pétrole semble profiter de l’entrée en vigueur des coupes des membres de l’Opep+. Vendredi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, dont c’est le premier jour d’utilisation comme contrat de référence, a terminé à 26,44 dollars à Londres, tandis qu a New York, le baril américain de WTI pour juin a clôturé à 19,78 dollars.

Source : www.algerie-eco.com


Evènements en relation:

         Accord Opep+ : Plusieurs pays annoncent d’importantes baisses de leur production pétrolière
         SPC-Sonatrach dément l’implication d’un de ses cadres dans un différend au Liban
         Coronavirus : Naftal continuera d’approvisionner le marché en carburant
         Bank of America Global Research: Le prix du Brent tombera à 20 $
         Partenariat entre Sonatrach et le Département américain de l’Energie
         Le baril de Brent clôture la semaine à plus de 68 dollars
         Medgaz : L’espagnol Cepsa cède ses parts à Sonatrach
         Tosyali Algérie exporte des mega-pipeline vers la Belgique
         Repenser la réforme du secteur de l’énergie dans un monde avide d’électricité
         Le panier de l'OPEP à 63,74 dollars le baril
         Raffinerie de Skikda : l’unité 100 reprend la production de l’essence
         GNL: l'Algérie possède les potentialités pour exporter vers l'Asie
         Le pétrole se maintient au-dessus de la barre des 70 dollars, profitant du recul des stocks américains
         Pétrole: Les investisseurs suivent attentivement ce qui se passe en Algérie
         Hydrocarbures Offshore : L’Algérie donne le feu vert pour l’exploration et l’exploitation
         Sonelgaz: un chiffre d'affaires de 390 milliards DA en 2018
         Lancement de la réalisation de deux centrales solaires avant fin 2019 à Hassi Messaoud (Ouargla)
         Sonatrach et Total créent une société commune en Algérie
         La production pétrolière de l’OPEP a atteint son plus haut niveau depuis 2016
         Le pétrole chute lourdement sur le mois d’octobre

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 91 64

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 91 64

Nos partenaires :