.
Made in Algeria
Produits Entreprises Appels d'offres Annonces B2B Actualités
 
 
Se connecter
 
Inscription

Algérie-FMI

»  News   »  Publié le 08-09-2015  »  lu [ 818 fois ]

Algérie-FMI

Bouchouareb valorise les efforts consentis pour accélérer la croissance économique

Au mois de juin dernier le conseiller au département Moyen-Orient et Asie centrale du FMI et également chef de la mission du FMI en Algérie, Zeine Zeidane avait déclaré que l'Algérie doit mener une politique macroéconomique "prudente" et engager des "réformes structurelles" dans le secteur des exportations.

Pour le représentant du FMI, il s'agit d'une politique macroéconomique prudente "qui permet de réduire, d'une part, la demande intérieure et d'assurer, plus particulièrement, la consolidation budgétaire et, d'une autre part, d'améliorer la compétitivité extérieure du pays et d'éviter que le taux de change soit surévalué". 
 
"Ces politiques permettent de réduire la demande d'importations et de renforcer la compétitivité externe de l'offre intérieure algérienne", a-t-il considéré.

Le lendemain, le développement de l'industrie et l'amélioration du climat des affaires en Algérie ont été au centre des entretiens entre le ministre de l'Industrie et des Mines Abdessalem Bouchouareb et le chef de mission du Fonds monétaire internationale (FMI) en Algérie Zeine Zidane.

M. Bouchouareb a souligné "les efforts consentis par l'Algérie pour accélérer la croissance économique qui passe par la relance de l'industrie et la promotion de la production nationale", précise un communiqué du ministère. Et pas plus tard que dimanche dernier le ministre de l'Industrie et des Mines Abdessalem Bouchouareb a souligné les efforts de l'Algérie pour accélérer sa croissance économique, lors de ses entretiens avec le chef de division au département Moyen-Orient et Asie Centrale du Fonds monétaire international  Jean-François Dauphin.

Au cours de cette audience, M. Bouchouareb, a indiqué que la croissance économique "passe par la relance de l'industrie et la promotion de la production nationale afin d'améliorer la résilience de l'Algérie face aux perturbations des cours du baril de pétrole", selon un communiqué du ministère.

Et c'est dans ce même ordre d'idée que le ministre a rappelé les principaux axes de la politique d'ajustement par l'offre que développe le secteur notamment par l'accélération de la réalisation de grands projets industriels, la réorganisation et l'appui à la redynamisation du secteur public et l'amélioration du climat des affaires. Et au ministre d'expliquer que des ajustements seront appuyés par un code des investissements "rénové et plus efficace" en cours d'élaboration et un dispositif plus performant de gestion de l'accès au foncier. Le ministre a relevé par ailleurs que le secteur agit dans le cadre de ses prérogatives pour "réserver les ressources publiques aux projets productifs prioritaires en cohérence avec la stratégie de diversification économique et de relance de la croissance".

De son côté, le chef de division au département Moyen-Orient et Asie Centrale du Fonds monétaire international  Jean-François Dauphin a exprimé sa satisfaction des projets, des réformes et des actions menées par le gouvernement algérien lesquels "pourraient amortir le choc pétrolier".

Il a ajouté que la chute des prix du pétrole qui a eu des répercussions à l'échelle mondiale et notamment pour les pays exportateurs de brut comme l'Algérie, se maintiendraient "durablement" selon les analyses du FMI et qu'en conséquence elle "contraindra à accélérer le rythme des ajustements macroéconomiques dans plusieurs pays". A rappeler que le 3 septembre dernier  Le ministre de l'industrie et des mines, Abdeslam Bouchouareb, avait  indiqué à Relizane, que les efforts actuels du gouvernement tendent à encourager et à renforcer l'investissement pour mettre en place une économie solide non dépendante des hydrocarbures. "La politique nationale de développement vise à augmenter la contribution du secteur industriel au développement national", a-t-il ajouté. Par ailleurs, le ministre a expliqué que les efforts de l'Etat tendent à orienter les investissements industriels vers l'exploitation de certains créneaux comme la métallurgie, la pétrochimie, la mécanique, les textiles, les industries de transformation et l'agroalimentaire. 

M. Bouchouareb a, par ailleurs, rappelé les nouvelles dispositions de la loi de finances complémentaire donnant aux walis le pouvoir de retenir les projets d'investissement.

Enfin et dans ce même ordre d'idée, le ministre avait estimé le 29 août dernier en évoquant les efforts des autorités publiques dans l'amélioration du climat des affaires et l'encouragement de l'investissement, que les collectivités locales ont un rôle-clé dans le Doing business et la concrétisation de la nouvelle stratégie industrielle.  
Source : http://www.lemaghrebdz.com/




Evènements en relation:

         Rencontre régionale Oran
         Le chiffre du jour
         Partenariat algéro-américain
         Algérie - État-unis
         Tendances financières et monétaires
         Développement local
         Algérie-FMI
         Grâce aux réformes de la LFC
         Accord entre la CAAT et CPA
         Numérisation totale de l’administration en 2016
         France
         Partenariat public-privé
         Coopération Algérie- Mali
         production nationale
         Economie
         Algèrie - Turquie
         Algérie-Egypte
         Programme de développement
         Exposition universelle de Milan
         La caravane sociale
  
Trappes de visite
Pompes auto amorcante (VICTORIA PLUS)
Pare-chocs Aqua Lign 57
Pare-chocs Aqua Lign 203 Acrovyn Color
Mains-courantes pare-chocs Classic Form 140
Couvre joints de sols double bande – parasismique
Joints de façades
Joints de murs et plafonds
Joints de sols Mi-Fa-Sol®
ERP-IC Panneau en Aluminium



lKyRl6SX
lKyRlqyV
lKuWnamR
lKuWnaqZ
lKyQm6qU
lKyRnaaS
lKuUlqyU
lKuSl6aS

Bienvenue | Accueil | Concept | Devenir membre Made in Algeria | Contact | Connexion