× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Automobile : Yousfi insiste sur la transparence en matière de prix

»  News   »  Publié le 26-04-2018  »  lu [ 56 fois ]

Automobile : Yousfi insiste sur la transparence en mati&egravere de prix

Alors que le marché des voitures est complètement impacté par la campagne de boycott des véhicules «Made in bladi», lancé il y a plusieurs semaines, faisant que les prix des voitures ont connu une baisse drastique. Le Ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi a affirmé ce mardi à Boumerdes, il faut une transparence totale en matière des prix des véhicules.

«Je l’ai dit et je le redis, il faut qu’il y est une transparence totale en ce qui concerne les prix, et nous sommes toujours dans notre politique de développement de l’industrie automobile», a-t-il déclaré en marge d’une réunion portant sur l’évaluation et l’orientation des PME, organisée par le Direction Générale des PME, à Boumerdes.

Sonnant comme un appui à la campagne de boycott des véhicules montés localement «laisse-là rouiller», dont les prix jugés trop chers, ont suscité l’indignation des citoyens. La déclaration de Youcef Yousfi intervient, au moment où les prix des voitures sur les marchés du neuf et d’occasion connaissent une stagnation, en raison du boycott des citoyens.

Selon les déclarations des revendeurs des voitures d’occasion relayées dans la presse. Ceux-ci ont affirmé que «le marché connait une stagnation, sous l’effet de la campagne de boycott, qui a fait baisser les prix de 300 000 à 400 000 DA».

De leur côté, les concessionnaires automobiles, à leur tête Youcef Nebbache, le Président de l’Association des concessionnaires automobiles, a plaidé pour l’autorisation d’importer les véhicules de moins de trois ans, afin de rééquilibrer le marché. Il a affirmé que «la campagne de boycott menée depuis plusieurs semaines à complètement paralysé le marché, et les citoyens maintiennent leur boycott».

«Les fabricants ont des crédits à rembourser aux banques, et ils sont obligé à payer dans les délais. Et s’ils ne remboursent pas dans le temps imparti, ils seront obligés de vendre leur produit à bas prix», a-t-il analysé au journal EL Bilad, en estimant que «la baisse des prix, dépend de la pression qu’on fait subir sur les opérateurs et le maintien du boycott».

Pour sa part, dans une déclaration à la même source, le Président de l’Association nationale des commerçants et des artisans (ANCA), Hadj Tahar Boulenouar, tout en estimant que «la campagne de boycott est légale», il a signalé que «si la campagne de boycott se prolonge, les fabricants seront obligés de réduire leur production, ce qui créera une autre crise, et les prix doubleront de nouveau».

Dans ce sens, Boulenouar a appelé le Gouvernement à intervenir pour mettre fin à cette l’anarchie qui ne profite pas au produit local.

source:




Evènements en relation:

         Investissement : les Emirats Arabes Unis abandonnent la règle 51/49
         ENIE : La fabrication des terminaux de paiement électroniques (TPE) débutera en juin prochain
         Développement de la capitale : plus de 607,5 M.D déboursés entre 2010 et 2017
         Réalisation des nouvelles zones industrielles
         PLFC 2018 : les documents d’identités fortement taxés
         Algérie-Poste : Régularisation de 2075 travailleurs en situation d’emploi temporaire
         Population mondiale : 68 de citadins en 2050 contre 55 aujourd’hui
         Prévention contre les intoxications alimentaires
         La nouvelle gare maritime inaugurée en juin avec une nouvelle ligne Béjaïa-Barcelone
         Bouhadja: appel à trouver les voies de promotion du Vivre ensemble en paix
         Création d’une coordination nationale des associations de souscripteurs AADL
         Hadj 2018: poursuite de l'opération de dépôt des dossiers de visa jusqu'à nouvel ordre
         La couverture sécuritaire a atteint plus de 80 pc au niveau national
         Le vivre ensemble a une signification "profonde" pour les Algériens (UGTA)
         Journée de l'Etudiant La voie de ceux qui ont quitté l'école pour rejoindre l'ALN
         Amélioration du climat des affaires en Algérie : L’Etat mauvais élève, selon les chefs d’entreprises
         Algérie-Russie: Guitouni évoque la coopération dans l'énergie nucléaire avec ROSATOM
         Le président Bouteflika inspecte les travaux d'avancement de la Grande Mosquée d'Alger
         Les licences d’importation de céramique expirent le 30 mai 2018
         Alliance Assurances : lancement d’applications destinées aux entreprises

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Nos partenaires :

 

Notre réseau :

facebook

Twitter

Catalogues

Linkedin