× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Automobile : Yousfi insiste sur la transparence en matière de prix

»  News   »  Publié le 26-04-2018  »  lu [ 165 fois ]

Automobile : Yousfi insiste sur la transparence en mati&egravere de prix

Alors que le marché des voitures est complètement impacté par la campagne de boycott des véhicules «Made in bladi», lancé il y a plusieurs semaines, faisant que les prix des voitures ont connu une baisse drastique. Le Ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi a affirmé ce mardi à Boumerdes, il faut une transparence totale en matière des prix des véhicules.

«Je l’ai dit et je le redis, il faut qu’il y est une transparence totale en ce qui concerne les prix, et nous sommes toujours dans notre politique de développement de l’industrie automobile», a-t-il déclaré en marge d’une réunion portant sur l’évaluation et l’orientation des PME, organisée par le Direction Générale des PME, à Boumerdes.

Sonnant comme un appui à la campagne de boycott des véhicules montés localement «laisse-là rouiller», dont les prix jugés trop chers, ont suscité l’indignation des citoyens. La déclaration de Youcef Yousfi intervient, au moment où les prix des voitures sur les marchés du neuf et d’occasion connaissent une stagnation, en raison du boycott des citoyens.

Selon les déclarations des revendeurs des voitures d’occasion relayées dans la presse. Ceux-ci ont affirmé que «le marché connait une stagnation, sous l’effet de la campagne de boycott, qui a fait baisser les prix de 300 000 à 400 000 DA».

De leur côté, les concessionnaires automobiles, à leur tête Youcef Nebbache, le Président de l’Association des concessionnaires automobiles, a plaidé pour l’autorisation d’importer les véhicules de moins de trois ans, afin de rééquilibrer le marché. Il a affirmé que «la campagne de boycott menée depuis plusieurs semaines à complètement paralysé le marché, et les citoyens maintiennent leur boycott».

«Les fabricants ont des crédits à rembourser aux banques, et ils sont obligé à payer dans les délais. Et s’ils ne remboursent pas dans le temps imparti, ils seront obligés de vendre leur produit à bas prix», a-t-il analysé au journal EL Bilad, en estimant que «la baisse des prix, dépend de la pression qu’on fait subir sur les opérateurs et le maintien du boycott».

Pour sa part, dans une déclaration à la même source, le Président de l’Association nationale des commerçants et des artisans (ANCA), Hadj Tahar Boulenouar, tout en estimant que «la campagne de boycott est légale», il a signalé que «si la campagne de boycott se prolonge, les fabricants seront obligés de réduire leur production, ce qui créera une autre crise, et les prix doubleront de nouveau».

Dans ce sens, Boulenouar a appelé le Gouvernement à intervenir pour mettre fin à cette l’anarchie qui ne profite pas au produit local.

source:




Evènements en relation:

         ultime réde la CREG avant le lancement de l’avis d’appel d’offres des 150 MW
         Classement 2018 des économies africaines les plus compétitives selon le WEF
         Énergies renouvelables : une société mixte Algéro-Espagnole est née
         L’Algérie lancera un projet d’approvisionnement en énergie en Libye avant fin 2018
         L’institut Fraser classe l’Algérie à la 159ème place sur 162
         Novo nordisk menace de cesser ses investissements en Algérie
         Sovac lance la pré-commande pour la Skoda Fabia et Rapid
         John Desrocher : “Attirer d’autres investissements américains en Algérie..»
         Les femmes africaines détiennent le record mondial de l'entrepreneuriat féminin
         E-commerce: la BDL lancera une campagne médiatique d'information
         Les leaders mondiaux de l'énergie appelés à investir en Algérie
         Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?
         Fin du salon « Alger Industrie » : le marché algérien est encore attractif
         Hausse des crédits à l'économie au 1er semestre 2018
         Algérie : le FMI table sur croissance de 2,5 en 2018
         Africa Investment Forum : tout est fin prêt pour le marché de l’investissement en Afrique
         Le groupe Ival exportera prochainement ses produits au Mali
         L’Algérie et la Tunisie œuvrent pour le développement des régions frontalières
         RAPPROCHEMENT ENTRE SOFRECOM ALGÉRIE ET SOFRECOM TUNISIE
         Sofrecom Algérie, Partenaire Officiel de la délégation Algérienne à l’événement Afric'up 2018

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :

 

Notre réseau :

facebook

Twitter

Catalogues

Linkedin