× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






La guerre du mouton fait rage

»  News   »  Publié le 07-08-2018  »  lu [ 729 fois ]

La guerre du mouton fait rage

La guerre du mouton fait rage. Entre les intermédiaires, les vendeurs de bétails, et les  autorités concernées, rien ne va plus. Les intermédiaires tentent de s’approprier le marché, en mettant des bâtons dans les roues aux vendeurs, qui peinent à installer leurs points de vente. De son coté le ministère de l’agriculture essaie tant bien que mal de réguler le marché, et soutenir  les petites bourses.

Résultats des courses, sur le terrain, le prix du mouton flambent, ils  oscillent déjà entre 40 000 da et 70 000da, avec un pic de 90 000da  pour le mouton de ouled Djellal,  une réelle crainte de mévente s’est installé dans les esprits des vendeurs.

Pour les observateurs, encore une fois, les fêtes et les grands événements sociaux, se feront au détriment du citoyen. Le scenario se répète perpétuellement. De la rentrée scolaire à la saison estivale, en passant par les le mois sacré, et différentes fêtes  religieuses,  le pouvoir de la spéculation et de l’anarchie impose sa loi. Les déclarations et les assurances des autorités sur la régulation des marchés, n’ont  eu  qu’un effet éphémère durant les protestations.

En dépit de toutes les mesures mise en place  pour permettre au citoyen de passer une fête de l’Aïd sereinement, la riposte du marché demeure la même. En plus des prix du mouton qui pointent vers le haut, les viandes blanches suivent, sous l’effet de la spéculation et de l’opportunisme de certains vendeurs, la même tendance, et suscitent immédiatement une campagne de boycott sur les réseaux sociaux sous le slogan « « Khalih yrabi rich » (laissez-le se faire pousser des plumes).

Et ce en plus du dictat que veulent imposer les intermédiaires assoiffés du gain facile et déterminés à  en tirer le maximum de cette occasion, sans aucun scrupules à l’égard des consommateurs qui en plus de tous ce stress, n’ont pas encore oublié le spectre de la viande de l’Aid de l’année passée, qui à peine quelques jours après la fête, a viré au bleue.




Evènements en relation:

         Top 10 des pays africains les plus attractifs pour les investisseurs en 2019
         OPEP : les participants à la réd’Alger viseront la stabilité du marché
         La chancelière allemande en visite officielle lundi en Algérie
         Projets d’aide publique: La République tchèque sollicite l’expérience algérienne
         Coopération algéro-vénézuélienne: Renforcement des relations dans le domaine agricole
         Algérie-Etats-Unis : un grand intérêt pour les produits algériens sur le marché américain
         L’Algérie se prépare à lancer une épargne publique internationale
         Des entreprises privées pour gérer les biens des collectivités locales
         BMCE Bank of Africa conclut un partenariat avec China Africa Business Council
         Bourse d’Alger Le chiffre d’affaire en hausse de 9 en 2017
         PLF 2019 : Le Fonds de développement des hauts plateaux renforcé
         Dernières nominations consacrent le principe de l’alternance aux postes de responsabilité
         L'Algérie et l'Espagne ont "les mêmes intérêts géostratégiques et économiques"
         Industrie pharmaceutique : la société mixte « Ipsen Pharma Algérie » est née
         3 piliers indispensables aux États pour créer des conditions favorables aux PPP
         Bourse d’Alger : L’activité en hausse de plus de 25 en août
         L’Algérie et la Chine ont signé,un mémorandum d’entente sur l’adhésion de l’Algérie
         Etudes en France : 40 000 étudiants algériens ont introduit une demande via Campus France
         La loi de finances n’est qu’au stade de projet,et doit passer par le conseil des ministres
         Une saisie de 1,45 million d’euro à l’aéroport d’Alger

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 91 64

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 91 64

Nos partenaires :