× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






La production pétrolière de l’OPEP a atteint son plus haut niveau depuis 2016

»  News   »  Publié le 03-11-2018  »  lu [ 436 fois ]

La production pétrolière de l’OPEP a atteint son plus haut niveau depuis 2016

Donald Trump est-t-il en train de gagner le bras de fer qu’il l’oppose aux pays membres de l’OPEP?, A quatre jours des élections de mi-mandat (midterms) aux Etats-Unis, les prix de l’or noir continuent de baisser sur les marchés internationaux, souffrant toujours d’une offre trop abondante.  Et pour cause, les pays producteurs de l’OPEP ont augmenté leur production pour le mois d’octobre dernier.

en effet, l’OPEP a porté la production de pétrole à son plus haut niveau en octobre depuis 2016, la hausse de la production sous l’impulsion des Émirats arabes unis et de la Libye faisant plus que compenser la réduction des livraisons iraniennes imputable aux sanctions imposées par les États-Unis, selon une enquête de Reuters publiée mercredi dernier.

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole a pompé 33,31 millions de barils par jour en octobre, en hausse de 390 000 barils / jour par rapport à septembre. L’OPEP a convenu en juin de pomper davantage de pétrole après les pressions exercées par Donald Trump afin de freiner la hausse des prix et de compenser le déficit attendu des exportations iraniennes. Par conséquent, le pétrole avait atteint le 3 octobre un sommet de 86,74 dollars le baril, le plus haut en quatre ans, mais a depuis reculé à 76 dollars, la crainte d’une offre insuffisante s’est estompée.

La plus forte augmentation a été enregistrée pour le mois d’octobre par les Émirats arabes unis. Selon l’étude, la production a augmenté de 200 000 barils par jour à 3,25 millions de barils par jour, et pourrait théoriquement augmenter davantage, les EAU affirmant que sa capacité de production de pétrole atteindra 3,5 millions de barils par jour à la fin de l’année.

La 2ème plus forte augmentation vient de la Libye, où l’enquête a révélé une production moyenne de 1,22 million de barils/jour, soit une hausse de 170 000 barils/jour. La production libyenne reste instable en raison des troubles, ce qui soulève des questions sur la stabilité de la production actuelle de l’OPEP, selon le même média.

L’Arabie saoudite a pompé 10,65 millions de barils par jour en octobre, soit plus qu’en juin. L’Angola a aussi augmenté  sa production en octobre, en raison de l’approvisionnement d’un nouveau champ, Gindungo. La production reste, toutefois, bien inférieure à l’objectif de l’OPEP.

Le Nigéria qui est exclu de l’accord, a augmenté son offre de pétrole de 30 000 barils par jour. La production au Koweït a légèrement diminué. Le pays avait augmenté sa production en juillet à la suite de l’accord avec l’OPEP et l’avait maintenue en août et en septembre, selon l’étude de Reuters.  Parmi les pays à plus faible production, figure l’Iran qui a enregistré la plus forte baisse, soit 100 000 barils/jour.

En effet, les exportations ont diminué, en raison des sanctions imposées par les États-Unis, et qui ont découragé les entreprises d’acheter le pétrole du pays. La production a également diminué au Venezuela, où le manque d’investissements dans l’industrie pétrolière, en raison de la crise économique dans le pays, a entraîné une réduction des activités de raffinage et des exportations de pétrole.




Evènements en relation:

         Medgaz : L’espagnol Cepsa cède ses parts à Sonatrach
         Tosyali Algérie exporte des mega-pipeline vers la Belgique
         Repenser la réforme du secteur de l’énergie dans un monde avide d’électricité
         Le panier de l'OPEP à 63,74 dollars le baril
         Raffinerie de Skikda : l’unité 100 reprend la production de l’essence
         GNL: l'Algérie possède les potentialités pour exporter vers l'Asie
         Le pétrole se maintient au-dessus de la barre des 70 dollars, profitant du recul des stocks américains
         Pétrole: Les investisseurs suivent attentivement ce qui se passe en Algérie
         Hydrocarbures Offshore : L’Algérie donne le feu vert pour l’exploration et l’exploitation
         Sonelgaz: un chiffre d'affaires de 390 milliards DA en 2018
         Lancement de la réalisation de deux centrales solaires avant fin 2019 à Hassi Messaoud (Ouargla)
         Sonatrach et Total créent une société commune en Algérie
         La production pétrolière de l’OPEP a atteint son plus haut niveau depuis 2016
         Le pétrole chute lourdement sur le mois d’octobre
         Développement de la pétrochimie : Les quatre objectifs visés par Sonatrach
         Le potentiel de la mine de Tala Hamza revu à la hausse
         Le pétrole monte un peu mais reste affaibli par la hausse des stocks américains
         EPAL : Le volume des marchandises traitées en hausse de 0,64
         Le Brent au plus bas en un mois, les paris sur un manque d’offre se délitent
         Energies : lancement avant décembre 2018 d’un avis d’appel d’offre international

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :