× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Le FMI alerte sur les risques liés à une augmentation de la dette des Etats africains

»  News   »  Publié le 11-05-2018  »  lu [ 49 fois ]

Le FMI alerte sur les risques liés à une augmentation de la dette des Etats africains

Malgré l’accélération de leur croissance, ces dernières années, les économies africaines pourraient être plombées par une dette de plus en plus pesante, a indiqué le Fonds monétaire international (FMI), dans un rapport publié ce mardi.

Selon les informations relayées par Reuters, l’augmentation massive des mobilisations financières pour les investissements, à travers les emprunts obligataires, pourrait avoir un effet pervers sur les pays africains.

Les données indiquent, qu’en 2017, les Etats africains ont émis pour 7,5 milliards $ d’obligations souveraines, soit 10 fois plus que l’année précédente. Et cette tendance devrait s’accélérer en 2018. Ainsi, 11 milliards $ d’obligations souveraines ont été émis ou devraient être émis seulement pour le premier semestre de 2018, indique le Fonds.

Cette situation a entraîné un surendettement de plusieurs pays de l’Afrique subsaharienne. Environ 40% des pays à faibles revenus de cette région seraient en situation de surendettement ou à haut risque, a indiqué l’institution. De plus, les dettes libellées en devises étrangères ont progressé de 40% entre 2010-2013 et 2017, et représenteraient aujourd’hui 60% de la dette publique totale moyenne de l’Afrique subsaharienne. Aussi, la hausse des taux d’intérêt moyens (4% en 2013 à 12% en 2017) augmente considérablement le coût de remboursement de ces emprunts. A ce rythme, plusieurs pays africains pourraient se retrouver dans l’incapacité de rembourser les titres émis.

Si le FMI estime que l’accroissement de la dette des pays de l’Afrique subsaharienne est intimement lié aux grands projets d’infrastructures et de développement social qui naissent sur le continent, il préconise néanmoins un changement progressif des moyens de financement par les pays africains. Pour ce faire, l’institution de Bretton Woods encourage les Etats africains à s’appuyer davantage sur les sources de financement durables et à mettre l’accent sur la mobilisation des recettes intérieures.  





Evènements en relation:

         Faut-il réviser l’accord d’association a la zone de libre-échange euro-méditerranéenne
         La nouvelle stratégie économique des autorités algériennes comporte de «sérieux risques»
         AXA Assurances Algérie : une croissance de 34% du chiffre d’affaires
         Malek Zerourou : « La jeunesse est la vraie richesse de l’Algérie »
         Classement des pays par coût de la vie dans le monde : l’Algérie à la 122ème place
         Mise en œuvre de l’Accord de paix: poursuivre le processus de stabilisation du Mali
         Algérie-France : l’accord sur les échanges des jeunes actifs ratifié des deux côtés
         Les importations algériennes de téléphones en hausse de 18.3 au premier trimestre 2018
         Algérie-Mali: 13ème session du Comité bilatéral stratégique
         Algérie-France: Plus d’une centaine d’opérateurs économiques algériens à Paris en juin
         Industrie de montage automobile en Algérie : Le consommateur, le dindon de la farce
         Investissement : les Emirats Arabes Unis abandonnent la règle 51/49
         ENIE : La fabrication des terminaux de paiement électroniques (TPE) débutera en juin prochain
         Développement de la capitale : plus de 607,5 M.D déboursés entre 2010 et 2017
         Réalisation des nouvelles zones industrielles
         PLFC 2018 : les documents d’identités fortement taxés
         Algérie-Poste : Régularisation de 2075 travailleurs en situation d’emploi temporaire
         Population mondiale : 68 de citadins en 2050 contre 55 aujourd’hui
         Prévention contre les intoxications alimentaires
         La nouvelle gare maritime inaugurée en juin avec une nouvelle ligne Béjaïa-Barcelone

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :

 

Notre réseau :

facebook

Twitter

Catalogues

Linkedin