.
Made in Algeria
Produits Entreprises Appels d'offres Annonces B2B Actualités
 
 
Se connecter
 
Inscription

LFC

»  News   »  Publié le 29-07-2015  »  lu [ 1187 fois ]

LFC

La taxation forfaitaire fixée à 7%

La loi de finances complémentaire 2015 a fixé à 7% la taxation forfaitaire libératoire applicable sur les sommes déposées auprès des banques par des personnes physiques qui peuvent, désormais, transférer leurs capitaux du circuit informel vers les banques. Publiée au Journal officiel no 40, la LFC stipule, dans son article 43, que «les sommes déposées dans le cadre de ce programme auprès des banques par toute personne, quelle que soit sa situation, font l’objet d’une taxation forfaitaire libératoire au taux de 7%».

Examiné et adopté mercredi dernier par le Conseil des ministres, le texte, qui précise que cette mesure entre dans le cadre d’un programme de conformité fiscale volontaire, fixe au 31 décembre 2016 la date limite de mise en œuvre de ce dispositif. «La source de ces fonds ou les transactions qui en sont à l’origine doivent être légitimes et ne correspondre à aucun acte incriminé par le code pénal et la législation régissant la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme», précise la LFC 2015.

«À l’issue de cette période, les personnes disposant de fonds éligibles à ce programme et n’y ayant pas souscrit feront l’objet de redressements dans les conditions de droit commun avec l’application des pénalités et sanctions prévues en la matière». À rappeler que les principales dispositions contenues dans la LFC 2015 portent essentiellement sur la révision des taux de certains impôts, la rationalisation des dépenses publiques pour réduire le déficit budgétaire, et l’assainissement de l’économie informelle, à travers le paiement d’une taxe forfaitaire par les détenteurs de capitaux pour transférer leur argent du circuit informel vers les banques.

Se référant aux dispositions destinées à assainir l’économie informelle, en encourageant les opérateurs concernés à s’acquitter de leurs obligations en matière fiscale ou de charges sociales, contre paiement d’une taxe forfaitaire, le Président Abdelaziz Bouteflika avait, toutefois, chargé le gouvernement, lors du Conseil des ministres, de lutter, avec toute la rigueur de la loi, contre toutes les formes de fraude fiscale, douanière et sur les charges sociales.

Source : http://www.elmoudjahid.com/




Evènements en relation:

         L’ultime solution face à l’aggravation du déficit budgétaire
         France
         Selon le Président du FCE
         LFC
         FCE
         Algérie - Espagne
         Algérie - Chine
         Algérie - Espagne
         Coopération algéro-égyptienne
        
         Boumerdès
         Algérie - Corée du Sud
         Commerce
         Laghouat
         Banque extérieure d'Algérie BEA
         Nation
         Investissement
         Micro-entreprises
         Registre du commerce
         Algérie - Egypte
  
SYSTÈME DE BLINDAGE
Calorifugeage
Conduit de ventilation circulaire et accessoires
Filtre à air plissé
Silencieux circulaire sans noyau
Lampe industrielle à LED Industry 150 w
Lampe industrielle à LED Industry 200w
Sable de filtration
Système menuiserie PVC
Fiteness Center



lKuYnaSR
lKyQm6eX
lKyRmKyZ
lKuXnKiS
lKyRmqma
lKmWmKiT
lKmSlqSZ
lKySl6WS

Bienvenue | Accueil | Concept | Devenir membre Made in Algeria | Contact | Connexion