× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Microentreprises

»  News   »  Publié le 30-08-2015  »  lu [ 1173 fois ]

Microentreprises

Les projets orientés vers les objectifs économiques

La politique adoptée par l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (Ansej), depuis deux ans, s’inscrit dans cette logique qui veut que les projets inscrits désormais dans le cadre de son dispositif soient en phase avec les objectifs économique du pays.
Ainsi, les activités créées verseront dans les secteurs de l’agriculture, des TIC et de l’informatique, mais aussi dans les activités de production fortement sollicitées par le marché.

M. Abdelhamid Zouaoui, secrétaire général de l’Ansej, a également affirmé, dans une déclaration faite à une chaîne de télévision privée, en l’occurrence Ennahar TV, que l’agence a également pris la décision que chaque jeune qui souscrit au dispositif soit détenteur d’un diplôme, à défaut d’être orienté vers la formation professionnelle dans la perspective d’une qualification dans l’activité choisie. «Le diplôme ouvre au jeune la possibilité de monter son propre projet, d’assurer sa réussite et sa pérennité ou, à défaut, d’aller vers le travail rémunéré.»

À propos des mesures restrictives décidées par le gouvernement conséquemment à la chute des prix du pétrole et au recul des recettes du pays sous ce chapitre, M. Zouaoui précisera que les projets de l’Ansej n’ont pas été concernés jusqu’ici par de telles mesures. Sur un autre registre, il abordera la problématique liée au non remboursement des crédits, largement abordée par les médias pour dévoiler que seuls 260 cas ont été transmis à la justice pour détournement de l’argent alloué, car «Nous sommes responsables de l’argent de l’État», a-t-il indiqué. M. Zouaoui a tenu à souligner, à ce propos, que les jeunes qui ont des difficultés bénéficient de l’accompagnement de l’agence et, le cas échéant, du rééchelonnement des dettes.

Dans le même sillage, le directeur général de l’Ansej avait déclaré à l’APS qu’un montant de 1,741 milliard de DA de crédits, affectés aux jeunes promoteurs sous forme de prêts non rémunérés, a été remboursé durant les cinq premiers mois de l’année en cours, soit 65% de la totalité des crédits accordés. Le même responsable avait affirmé, dans le même ordre d’idées, qu’un total de 13.608 microentreprises créées depuis la mise en œuvre de ce dispositif ont été dissoutes, soit un taux infime de moins de 5% des microentreprises créées.

D’autre part, 13.750 autres microentreprises ont enregistré des difficultés en matière de remboursement de leurs dettes, ce qui représente  5% du global des projets montés. Le directeur général de l’Ansej, M. Mourad Zemali, a précisé, en juillet dernier, dans un communiqué adressé aux médias, que «l’effacement des dettes induites par la création de microentreprises n’est pas à l’ordre du jour et qu’une telle démarche était incompatible avec l’approche économique et l’esprit de l’entrepreneuriat».


Source : http://www.elmoudjahid.com/


Evènements en relation:

         Présentation de SBGDE-FAJO
         Le financement de l’Etat soutient la relance du complexe sidérurgique El Hadjar
         Issad Rebrab : Nous sommes sur le point de conclure un important accord industriel en Tunisie
         La demande mondiale d’acier poursuit sa reprise
         Le complexe industriel de pneumatique du Groupe IRIS bientôt opérationnel
         Vers une usine de montage en partenariat avec Soficlef
         L’usine de production de lubrifiants de Total opérationnelle dès le premier trimestre de 2019
         Raffineries : Hausse des capacités de production
         Issad Rebrab sollicite la technologie Toyota
         GICA RÉALISE UN TROISIÈME RECORD CONSÉCUTIF DE PRODUCTION
         La SNTF détient 3% du fret national
         Journée d’information demain à l’AHK
         Production industrielle
         Foncier industriel
         Foncier industriel
         Microentreprises
         Secteur public marchand industriel
         Investissement privé
         Constantine
         Industrie au 1er trimestre 2015

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :

 

Notre réseau :

facebook

Twitter

Catalogues

Linkedin