× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Numérisation totale de l’administration en 2016

»  News   »  Publié le 31-08-2015  »  lu [ 2245 fois ]

Numérisation totale de l’administration en 2016

Le "e-gouvernement" réactivé

projet de "e-gouvernement" sera réactualisé avec de nouvelles solutions. Les projets dormants des TIC seront de nouveau activés pour débureaucratiser l’administration.

Un nouveau pas est franchi. Le gouvernement Sellal compte remettre au goût du jour le projet du gouvernement électronique pour accélérer la numérisation et la modernisation de l’administration. Si l’Algérie a enregistré un retard flagrant dans ce domaine, cela s’explique par la lourdeur bureaucratique des administrations et l’ampleur des procédures qui favorisent un statu quo et un immobilisme mettant en berne les réformes promises à ce sujet. 

Le projet e-gouvernement va se décliner d’abord par le réaménagement de tous les sites web des administrations et institutions publiques. Les responsables de ces structures ont été instruits de mettre en avant ce projet avant la fin de l’année. Mais il n’y a pas que cela, les administrations locales sont obligées d’intégrer pour leur numérisation entière de nouvelles solutions intégrées des TIC.

Les opérateurs privés qui développent ce genre de solutions seront mis à contribution par leur sollicitation directe. Ces derniers auront à mettre en place des logiciels performants et actualisés pour permettre la numérisation des fichiers, procédures administratives à travers des bases de données entièrement sécurisées. 

Selon une source gouvernementale, les APC, wilayas, services d’impôts, douanes, cadastre et les prestataires de services de transport public seront les premiers concernés par cette démarche. Les autres institutions telles que SEAAL, Air Algérie, ENMTV, Sonelgaz pour ne citer que celles là, ont déjà fait preuve d’une avancée en intégrant une solution complète de TIC qui permet d’alléger le travail administratif et le fardeau des tâches. 

Le traitement des factures, le suivi de la clientèle et le règlement des contentieux ont nettement évolué en deux ans par rapport à ce qui se faisait auparavant. Dans la deuxième phase, le gouvernement veut durant l’année 2016 aboutir à un taux avancé de ces projets où tous les actes de documents d’étatcivil, des passeports biométriques, des actes de propriétés de logements seront numérisés et bien plus les administrations n’auront pas à traiter les affaires des citoyens par des écrits sur papier mais par voie électronique. Pour ce faire, les ministères auront à se mettre à jour en créant des sites d’Internet dynamiques et non statiques avec toutes les données et informations qu’ils doivent rendre publiques. 

On apprend aussi que certains documents administratifs ne seront plus en vigueur dès le début de l’année. Rappelons à cet effet que les certificats de nationalité et casiers judiciaires sont délivrés le jour même du dépôt et ne sont pas intégrés systématiquement dans les dossiers d’emploi. Le timbre fiscal pour la carte d’identité nationale a été supprimé et bientôt il sera annulé de certains actes ou transactions de finances publiques. 

Les APC auront à gérer progressivement le dépôt et l’octroi de passeports biométriques pour atténuer la pression au niveau des daïras. De même que toutes les factures d’eau, de téléphone et d’électricité peuvent être payés à distance, ce qui a grandement contribué à diminuer le flux des citoyens devant les guichets.


Source : http://www.lemidi-dz.com/


Evènements en relation:

         Top 10 des pays africains les plus attractifs pour les investisseurs en 2019
         OPEP : les participants à la réd’Alger viseront la stabilité du marché
         La chancelière allemande en visite officielle lundi en Algérie
         Projets d’aide publique: La République tchèque sollicite l’expérience algérienne
         Coopération algéro-vénézuélienne: Renforcement des relations dans le domaine agricole
         Algérie-Etats-Unis : un grand intérêt pour les produits algériens sur le marché américain
         L’Algérie se prépare à lancer une épargne publique internationale
         Des entreprises privées pour gérer les biens des collectivités locales
         BMCE Bank of Africa conclut un partenariat avec China Africa Business Council
         Bourse d’Alger Le chiffre d’affaire en hausse de 9 en 2017
         PLF 2019 : Le Fonds de développement des hauts plateaux renforcé
         Dernières nominations consacrent le principe de l’alternance aux postes de responsabilité
         L'Algérie et l'Espagne ont "les mêmes intérêts géostratégiques et économiques"
         Industrie pharmaceutique : la société mixte « Ipsen Pharma Algérie » est née
         3 piliers indispensables aux États pour créer des conditions favorables aux PPP
         Bourse d’Alger : L’activité en hausse de plus de 25 en août
         L’Algérie et la Chine ont signé,un mémorandum d’entente sur l’adhésion de l’Algérie
         Etudes en France : 40 000 étudiants algériens ont introduit une demande via Campus France
         La loi de finances n’est qu’au stade de projet,et doit passer par le conseil des ministres
         Une saisie de 1,45 million d’euro à l’aéroport d’Alger

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :