× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Pétrole: Les investisseurs suivent attentivement ce qui se passe en Algérie

»  News   »  Publié le 28-03-2019  »  lu [ 554 fois ]

Pétrole: Les investisseurs suivent attentivement ce qui se passe en Algérie

L’agitation sans relâche en Algérie sous la forme de protestations massives cherchant à forcer le Président Abdelaziz Bouteflika à démissionner rend les investisseurs inquiets ; mais jusqu’à présent, il n’y a aucun signe que la production de pétrole et de gaz a été affectée.

Mardi, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a dit à Reuters que la production et les exportations algériennes n’avaient pas été affectées, mais l’Agence a continué de surveiller la situation pour les nouveaux développements. 

Les causes de préoccupations ont augmentées depuis qu’ExxonMobil a arrêter les pourparlers sur les actifs de schistes algériens la semaine dernière pendant les protestations qu’Exxon considère clairement comme une instabilité dangereuse. Les protestations ont commencé à la mi-février avec la tentative de Bouteflika de courir pour un cinquième mandat en tant que président. 

Ces mêmes protestations ont réussi à forcer Bouteflika à annoncer publiquement qu’il ne renoncerait à un cinquième mandat ; Cependant, les protestations n’ont pas cessé et ne montrent aucun signe de relâche tant que le président sera en place. 

Ce qui est pour Exxon une situation dans laquelle Bouteflika est contraint de démissionner et ce qui s’ensuit comme un vide politique qui conduit à de nouveaux troubles pour le principal producteur de pétrole. 

Les investisseurs regardent maintenant attentivement ce que le prochain mouvement militaire sera, avec des nouvelles émergeant aujourd’hui relatant que le chef militaire du personnel a publiquement pris parti avec les manifestants. 

D’autres élites politiques ont également semblé abandonner Bouteflika, y compris certains membres du parti au pouvoir et les principaux chefs d’entreprise. Dans l’intervalle, la compagnie pétrolière d’état de l’Algérie, Sonatrach, a fixé le prix d’avril de son pétrole Saharan blend en s’alignant sur le Brent daté, a rapporté Reuters, par rapport aux 30 centimes au-dessus du prix du Brent pour les cargaisons de mars. 

Cela va frapper au cœur de la question, qui est que Bouteflika a besoin de prix élevés du pétrole pour continuer à subventionner sa règle autocratique, et il ne les obtient pas.  « Le débat est maintenant axé sur la politique, mais le véritable iceberg est le risque d’une crise économique dans les deux prochaines années et personne n’a une stratégie pour s’attaquer à cela, » a déclaré Riccardo Fabiani, analyste Algérien chez Energy aspects. Un consultant basé à Londres a déclaré au Financial Times : « Les réserves étrangères tombent très rapidement et l’Algérie a probablement moins de deux ans de couverture d’importation en réserve ».

Source : www.algerie-eco.com


Evènements en relation:

         Replis du pétrole après avoir franchi le seuil des 70 dollars
         501 milliards $ ont été injectés dans la transition énergétique en 2020
         Le pétrole et le gaz devraient encore couvrir plus de 50 % des besoins énergétiques mondiaux d’ici 2045 (OPEP)
         Sonelgaz : les créances ont atteint 171 milliards DA au 1er semestre 2020
         Pétrole : les prix sous la barre des 40 dollars
         67 % des nouvelles centrales construites dans le monde en 2019 étaient solaires et éoliennes selon Bloomberg-NEF
         Accord Opep+ : Plusieurs pays annoncent d’importantes baisses de leur production pétrolière
         SPC-Sonatrach dément l’implication d’un de ses cadres dans un différend au Liban
         Coronavirus : Naftal continuera d’approvisionner le marché en carburant
         Bank of America Global Research: Le prix du Brent tombera à 20 $
         Partenariat entre Sonatrach et le Département américain de l’Energie
         Le baril de Brent clôture la semaine à plus de 68 dollars
         Medgaz : L’espagnol Cepsa cède ses parts à Sonatrach
         Tosyali Algérie exporte des mega-pipeline vers la Belgique
         Repenser la réforme du secteur de l’énergie dans un monde avide d’électricité
         Le panier de l'OPEP à 63,74 dollars le baril
         Raffinerie de Skikda : l’unité 100 reprend la production de l’essence
         GNL: l'Algérie possède les potentialités pour exporter vers l'Asie
         Le pétrole se maintient au-dessus de la barre des 70 dollars, profitant du recul des stocks américains
         Pétrole: Les investisseurs suivent attentivement ce qui se passe en Algérie

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de E- business Algeria développment.Tout les droits sont résérvés.

  • Gsm : +213 (0) 555 05 40 20
  • Tél.: 024 79 91 64
  • Fax: 024 79 91 64

Nos partenaires :