× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Pour Claudio Descalzi, patron d’ENI «L’Algérie est la meilleure alternative pour l’Europe»

»  News   »  Publié le 19-04-2018  »  lu [ 231 fois ]

Pour Claudio Descalzi, patron d’ENI «L’Algérie est la meilleure alternative pour l’Europe»

Le patron du géant italien ENI a insisté sur le rôle de l’Algérie  en tant que «fournisseur important de gaz pour l’Europe et des perspectives qu’elle détient» dans le cadre de la diversification qu’entreprend le vieux continent, en termes  de sources d’approvisionnement.

La onzième édition des journées scientifiques et techniques qui s’est ouverte hier à Oran – dans un contexte de changements législatifs, en vue de réviser la loi sur les hydrocarbures – a permis aux principaux partenaires  étrangers de Sonatrach, dont les groupes ENI, Cepsa, Total et Weatterford,  de  mettre en relief  les potentialités de l’Algérie en termes  de pétrole et de gaz, mais aussi en termes d’énergies renouvelables.

Le patron du géant italien ENI a par ailleurs insisté sur le rôle de l’Algérie en tant que «fournisseur important de gaz  pour l’Europe et des perspectives qu’elle détient» dans le cadre de la diversification qu’entreprend le vieux continent, en termes de sources d’approvisionnement. Dans ce cadre, l’Algérie a, selon Claudio Descalzi, des atouts indéniables qui la propulsent en tant que «meilleure alternative énergétique pour l’Europe».

Pour le CEO du groupe italien ENI, «l’Algérie a le potentiel pour atteindre une croissance à long terme en raison de sa position géographique et de sa dimension. Elle a le plus grand dépôt solaire au monde. De plus, grâce à ses 4500 milliards de mètres cubes de réserves de gaz  et  ses 21 000  milliards m3 de ressources conventionnelles et non conventionnelles, l’Algérie est en mesure de couvrir les besoins des deux côtés de la Méditerranée  et de jouer un rôle  dans la diversification des ressources énergétiques».

Selon Descalzi, «l’Europe qui importe presque 90% de ses besoins en gaz et qui aura besoin de diversifier ses fournisseurs,  se tournera en priorité vers l’Afrique du Nord». Pour le patron d’ENI, «l’Afrique du Nord (Algérie – Libye)  peut jouer, grâce à son potentiel gazier, un rôle central  dans la géopolitique internationale et augmenter sa croissance et son développement». Pour sa part, Petro Miro, vice- président de Cepsa, a souligné que «la relation entre Sonatrach et Cepsa a pris un nouvel élan  dans le sillage de plus de trente ans d’un partenariat célébré en 2017».

Selon le patron de Cepsa, «la  coopération  initiée en partenariat avec Sonatrach est prometteuse et ouvre des perspectives encourageantes à l’avenir dans le renouvelable». Un domaine que Cepsa développe grâce à son alliance avec le groupe Masdar. Petro Miro espère  ainsi que «Cepsa  via  son partenariat en Algérie devienne un leader régional dans le renouvelable».

Et d’ajouter : «Notre partenariat avec Sonatrach est solide, loyal, et s’ouvre vers de nouvelles opportunités prometteuses.» Intervenant à son tour, le vice- président du groupe français Total,  Arnaud Breuillac, met en relief «une alliance stratégique avec Sonatrach ayant de nombreux et importants avantages». Une qualité de partenariat avec Sonatrach également vantée par le vice- président du groupe Weatterford International PLC.

Il est à noter que lors de l’inauguration des onzièmes JST, le ministre de l’Energie et le PDG de Sonatrach ont pour leur part mis en relief les changements attendus en matière d’encadrement juridique et fiscal de l’investissement dans le domaine des hydrocarbures. Pour Mustapha Guitouni, «la révision de la loi sur les hydrocarbures  permettra de lever les pesanteurs et de donner plus de visibilité aux partenaires de l’Algérie».

Abdelmoumen Ould Kaddour, de son côté, insiste sur le potentiel solaire de l’Algérie qui a investi 1,6 GW dans ce domaine, et qui vise à «jouer un rôle important dans le solaire et le renouvelable en général,  mais aussi dans le secteur traditionnel qui est le sien, grâce à l’augmentation des réserves via notamment le digital»

 

Zhor Hadjam
 

Source : http://www.elwatan.com


Evènements en relation:

         La production pétrolière de l’OPEP a atteint son plus haut niveau depuis 2016
         Le pétrole chute lourdement sur le mois d’octobre
         Développement de la pétrochimie : Les quatre objectifs visés par Sonatrach
         Le potentiel de la mine de Tala Hamza revu à la hausse
         Le pétrole monte un peu mais reste affaibli par la hausse des stocks américains
         EPAL : Le volume des marchandises traitées en hausse de 0,64
         Le Brent au plus bas en un mois, les paris sur un manque d’offre se délitent
         Energies : lancement avant décembre 2018 d’un avis d’appel d’offre international
         Le pétrole remonte au-dessus des 84 dollars
         Hydrocarbures: Signature de deux contrats entre Sonatrach et Total
         Le prix du petrole passe la barre des 80 dollars
         Le volume des exportations de l’Algérie a baissé de 2.8 au premier trimestre 2018
         Energie renouvelable: Les entreprises algériennes face aux défis technologiques
         En dépit des difficultés, le privé algérien promis à un essor prodigieux
         Le pétrole frôle les 80 dollars, profitant d’une chute des stocks américains de brut
         Une baisse de 0,7 de La consommation des carburants (hors GPL/c) sur le marché national
         Sonatrach : lancement des travaux du projet d’extension du gazoduc EGPDF
         Le pétrole monte, le risque géopolitique dope les prix
         Activité minière 5 titres miniers attribués à ALNAFT
         En 2026, le gaz naturel surclassera le pétrole et deviendra la principale source d’énergie

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :