× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Prospection pétrolière : Sonatrach fait une découverte au Niger

»  News   »  Publié le 13-02-2018  »  lu [ 353 fois ]

Prospection pétrolière : Sonatrach fait une découverte au Niger

Le groupe Sonatrach, par le biais de sa filiale internationale Sonatrach International Petroleum Exploration and Production Corporation (Sipex) vient de fait une découverte de pétrole dans la région de Kafra au Niger, selon son PDG Abdelmoumen Ould Kaddour, qui s’exprimait hier, en marge d’une visite qu’il effectuait à Hassi Messaoud.

La découverte n’a pas encore de portée économique précise le PDG de Sontarach, mais « les prémices sont prometteuses ». Il est à savoir que la prospection en question entre dans le cadre d’un contrat à de prospection et de recherche des hydrocarbures sur le bloc Kafra l signé le 9 juin 2005, à Niamey, au Niger. Le bloc Kafra est situé à la frontière algéro-nigérienne et est mitoyen au Permis de prospection Tafassasset détenu par Sonatrach, en territoire Algérien.

Le permis en question concerne une superficie de 23 737 Km2 et bénéficiait au moment de la signature, d’un environnement pétrolier favorable au vu d’une découverte d’huile, plus au Sud, dans le bloc Agadem selon Sonatrach. Les engagements minimums des travaux sur douze années, étalées en 3 périodes de 4 années chacune, consistaient en la réalisation de 1000 km de sismique 2D durant le première période (ferme), 400 km de sismique 2D et deux puits d’exploration pour la deuxième période, et 400 km et un (01) puits d’exploration pour la troisième période (optionnelle).

L’investissement global du contrat est de 29,5 millions de dollars, dont 6 millions pour la première période ferme de quatre ans, 15 millions pour la deuxième période et 8,5 millions pour la troisième période. Il est à rappeler que Sonatrach veut se positionner en Afrique à travers notamment des contrats signés avec le Niger mais aussi avec la Libye ou la situation sécuritaire ne permet pas encore un retour de Sonatrach sur les lieux de prospection.

Prospection de marchés gaziers en Asie

« Nous sommes entrain de préparer le futur », tient à souligner par ailleurs le PDG de Sonatrach qui explique qu’aux Etat- unis, ou il se trouvait il y a quelques semaines, la question de l‘achat de méthaniers par Sonatach avait été soulevée. L’interlocuteur américain de Ould Kaddour s’étonnait de voir le groupe algérien optait pour ce genre de transport gazier, alors que l’Europe est toute proche et les installations de transport, types pipelines, existantes. Une interrogation à laquelle la PDG dit avoir opposé la volonté de l’Algérie de chercher de nouveaux marchés gaziers en Asie, étant donné la volatilité du marché gazier, et les parts que prend en Europe le gaz Russe et américain.

«C’est un marché dont on ne connaît pas de stabilité du point de vue économique, donc nous avons acheté des méthaniers pour prospecter des marchés lointains, et transporter notre gaz en Corée, en Chine.. », affirme M. Ould Kaddour. Et d’ajouter: «quand il y a des difficultés à écouler notre gaz en Europe, ou il y a de nouveaux acteurs, il faut qu’on trouve des solutions». Le PDG de Sonatrach a ainsi fait part de la volonté de son groupe de miser sur ses capacités importantes en gaz en diversifiant les marchés et les partenaires. «Si pour le pétrole nous avons des capacités qui sont limités par l’accord de l’OPEP, pour le gaz nous sommes libres d’exporter autant que nous le voulons. Nous voulons mettre le paquet sur l’industrie du gaz, mais pas uniquement pour l’export. Il faut aussi étudier la transformation pour développer la pétrochimie, car si 1 BTU de gaz coûte un dollar, une fois transformé il coûte dix dollars.

Ce sont des pistes que nous sommes entrain de développer, dans la nouvelle stratégie, dont nous dévoilerons les contours prochainement, souligne M. Ould Kaddour. Pour ce dernier, «la pétrochimie c’est l’avenir», mais il est nécessaire selon lui «de nouer des partenariats avec des compagnies étrangères car les projets sont coûteux et nécessitent une technologie avancée. Nous devons partager les risques» ajoute-il. Le PDG de Sonatrach affirme également que beaucoup d’entreprises américaines souhaiteraient revenir en Algérie.

«C’est l’une des meilleures nouvelles que j’ai eu à entendre. C’est tellement important pour nous de pouvoir leur dire que nous sommes un pays sûr. Un pays debout, malgré la terrible période que nous avons passée » et qui a laissé des séquelles concernant la question de sécurité, selon le PDG de Sonatrach.

Zhor Hadjam

Source : http://www.elwatan.com


Evènements en relation:

         Energie renouvelable: Les entreprises algériennes face aux défis technologiques
         En dépit des difficultés, le privé algérien promis à un essor prodigieux
         Le pétrole frôle les 80 dollars, profitant d’une chute des stocks américains de brut
         Une baisse de 0,7 de La consommation des carburants (hors GPL/c) sur le marché national
         Sonatrach : lancement des travaux du projet d’extension du gazoduc EGPDF
         Le pétrole monte, le risque géopolitique dope les prix
         Activité minière 5 titres miniers attribués à ALNAFT
         En 2026, le gaz naturel surclassera le pétrole et deviendra la principale source d’énergie
         Guitouni : « Sonatrach a été, et sera toujours la locomotive de l’économie nationale »
         Pétrole algérien : les prix ont augmenté de 40 en 2018
         Le pétrole recule, plombé par un dollar fort
         Réalisation d’une nouvelle jetée GNL et extension du port pétrolier de Skikda
         Les marchés pétroliers braqués sur la réd’Alger prévue fin septembre 2018
         La coopération dans l’Énergie , au cœur des discussions entre Guitouni et la BAD
         Nouvelle loi sur les hydrocarbures : La première mouture prête en décembre prochain
         Le président chinois Xi Jinping annonce 60 milliards $ de financements pour l’Afrique
         Le pétrole à plus de 78 dollars le baril, dopé par les sanctions contre l’Iran
         Sonatrach : L’entreprise italienne Maire Tecnimont remporte un contrat de 248 md
         Port d’Alger : renforcement de la politique d’hygiène et de sécurité
         Les bénéfices énergétiques de l’Algérie au cours des 7 premiers mois de 2018

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :

 

Notre réseau :

facebook

Twitter

Catalogues

Linkedin