× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Raouya: « l’Algérie devrait être un peu plus offensive sur le marché africain »

»  News   »  Publié le 25-05-2018  »  lu [ 202 fois ]

Raouya: « l’Algérie devrait être un peu plus offensive sur le marché africain »

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouia, en déplacement en Corée du Sud (Busan), pour participer aux assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), a déclaré que « l’Algérie devrait être un peu plus offensive dans sa démarche vers les marchés africains pour permettre à nos entreprises d’être plus présentes sur le continent, où elles ont un rôle important à jouer dans le cadre de la démarche industrialisante de l’Afrique», cité ce jeudi par le quotidien El Watan.

Selon le ministre, les efforts de l’Algérie dans ce domaine sont à relever : les échanges sont en nette progression, mais ils gagneraient à être intensifiés pour une véritable intégration africaine et des échanges plus soutenus avec les voisins du sud du continent, «d’autant plus que l’Algérie axe son action actuellement sur les projets qui permettent de booster les exportations hors hydrocarbures du pays», précise la même source.

Evoquant les avantages dont pourrait bénéficier l’Algérie à travers les programmes de la BAD, M. Raouia a indiqué que la BAD n’intervient en Algérie que «sur différentes prestations de service comme sur les sites d’expertise», selon le même média.

S’exprimant sur le programme de l’institution pour industrialiser l’Afrique, le ministre explique que «notre pays peut éventuellement en tirer profit pour mettre en œuvre des études complémentaires sur des projets donnés ou pour des missions d’experts, si le besoin se fait sentir».

Quant aux financements, M. Raouia a indiqué que «l’Algérie n’opte plus pour le financement extérieur et que, donc, la BAD, au même titre que d’autres institutions financières, n’est plus sollicitée à ce niveau», ajoutant « en Algérie, nous avons un programme et une stratégie industrielle que nous mettons en œuvre par nos propres moyens. C’est une démarche volontaire de la part du gouvernement qui vise à booster l’industrialisation de plusieurs filières. Cela commence à porter ses fruits dans des segments tels que l’agroalimentaire, le textile et tout ce qui vient en aval des hydrocarbures et des mines », souligne le même quotidien.

En effet, dans ce contexte de crise marqué par l’érosion des réserves de change et la baisse de la commande publique dans plusieurs secteurs industriels, de nombreuses entreprises algériennes, notamment celles activant hors hydrocarbures, lorgnent sur le marché africain qui offre des débouchés pour le commerce extérieur.

Toutefois, s’imposer sur le marché africain ne sera pas une tâche aisée pour les industriels algériens qui devront faire face aux grandes puissances économiques déjà présentes en Afrique. En effet, les multinationales se livrent une bataille rangée pour prendre et conserver leurs parts de marché en Afrique.

Source:www.algerie-eco.com




Evènements en relation:

         Top 10 des pays africains les plus attractifs pour les investisseurs en 2019
         OPEP : les participants à la réd’Alger viseront la stabilité du marché
         La chancelière allemande en visite officielle lundi en Algérie
         Projets d’aide publique: La République tchèque sollicite l’expérience algérienne
         Coopération algéro-vénézuélienne: Renforcement des relations dans le domaine agricole
         Algérie-Etats-Unis : un grand intérêt pour les produits algériens sur le marché américain
         L’Algérie se prépare à lancer une épargne publique internationale
         Des entreprises privées pour gérer les biens des collectivités locales
         BMCE Bank of Africa conclut un partenariat avec China Africa Business Council
         Bourse d’Alger Le chiffre d’affaire en hausse de 9 en 2017
         PLF 2019 : Le Fonds de développement des hauts plateaux renforcé
         Dernières nominations consacrent le principe de l’alternance aux postes de responsabilité
         L'Algérie et l'Espagne ont "les mêmes intérêts géostratégiques et économiques"
         Industrie pharmaceutique : la société mixte « Ipsen Pharma Algérie » est née
         3 piliers indispensables aux États pour créer des conditions favorables aux PPP
         Bourse d’Alger : L’activité en hausse de plus de 25 en août
         L’Algérie et la Chine ont signé,un mémorandum d’entente sur l’adhésion de l’Algérie
         Etudes en France : 40 000 étudiants algériens ont introduit une demande via Campus France
         La loi de finances n’est qu’au stade de projet,et doit passer par le conseil des ministres
         Une saisie de 1,45 million d’euro à l’aéroport d’Alger

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :