× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Recours au financement non conventionnel : La Banqueentrevoit une crise financière

»  News   »  Publié le 19-04-2018  »  lu [ 182 fois ]

Recours au financement non conventionnel : La Banqueentrevoit une crise financi&egravere

Dans son dernier rapport de suivi de la situation économique de l’Algérie, publié lundi 16 avril 2018, la Banque Mondiale s’est montré pessimiste sur les perspectives de croissance économique de l’Algérie au-delà de l’exercice en cours, en tirant la sonnette d’alarme quant au financement non conventionnel (planche à billets) et son utilisation qualifiée de préoccupante, en estimant que le pays se dirige vers une crise financière.

Croissance anémique du PIB

La Banque Mondiale estime que «la croissance devrait reprendre rapidement en 2018 par suite du processus d’expansion budgétaire. La croissance et l’inflation globales augmenteront parallèlement à la réalisation des nouveaux investissements publics annoncés dans le budget de 2018», en prévoyant que «le taux de croissance du PIB devrait, de ce fait, s’établir à 3,5 % et le taux d’inflation à 7,5 % en 2018».

L’institution internationale estime qu’«il sera toutefois difficile pour le taux de croissance du PIB de dépasser le seuil de 2 % sur la période 2019-2020, ce qui représente une progression anémique pour un pays à revenu intermédiaire comptant une très forte proportion de jeunes».

«La production des nouveaux puits pétroliers continuera d’être importante et stimulera la croissance, tandis que le secteur hors hydrocarbures subira l’essentiel du processus de rééquilibrage des finances publiques que les autorités envisagent de reprendre vers le milieu de 2019», explique la BA.

L’Institution prévoit qu’«il sera toutefois difficile de résister à la tentation de retarder à nouveau ce rééquilibrage, même si le pays se dirige vers une crise financière déclenchée par le recours au seigneuriage pour financer le déficit budgétaire».

Aggravation du déficit budgétaire en 2018

A propos du déficit budgétaire, la Banque Mondiale indique dans son rapport de suivi que celui-ci continuera de s’aggraver en 2018.

«Le double déficit continuera de s’aggraver en 2018, et l’intention manifestée par les autorités de recourir au financement monétaire est très préoccupante», a précisé la BA, qui prévoit que «dans le cadre budgétaire actuel (2018-2020), adopté dans la loi de finances de 2018, les dépenses publiques resteront très élevées et ne seront pas contrebalancées par l’augmentation des recettes publiques qui pourrait résulter de la remontée escomptée des cours et de la production du pétrole».

«Le déficit budgétaire devrait augmenter en 2018 pour atteindre 11,4 % du PIB, mais rapidement diminuer durant la période 2019-2020», prévoit encore la BA, en ajoutant que «la persistance du déficit budgétaire pourrait toutefois provoquer une forte création de monnaie, les autorités ayant jusqu’à présent refusé de financer le déficit en procédant à des emprunts extérieurs».

Selon la même source les projections indiquent «une faible diminution du déficit du compte courant qui tombera à 10,2 % en 2020», en estimant que «ce niveau est jugé gérable, étant donné le montant des réserves (17 mois d’importations à la fin de 2017)».

«Les réserves pourraient toutefois ne plus représenter que cinq mois d’importation d’ici 2020, soit un niveau proche du seuil de 3 mois des marchés émergents. Les autorités savent qu’il importe d’évaluer les répercussions sur la pauvreté et la vulnérabilité des réformes qui pourraient être apportées au système de subventions», souligne la Banque mondiale.

source:https://www.algerie-eco.com/2018/04/17/recours-au-financement-non-conventionnel-la-banque-mondiale-e...




Evènements en relation:

         Importations : Une liste des fruits soumis au DAPS circule chez les opérateurs
         Bourse d’Alger : l’activité en baisse de plus de 34 en octobre
         Entreprenariat : IncubME lance l’incubation d’une première série de projets prometteurs
         Lancement de nouveaux projets de Cevital à Charleville-Mezieres dans les Ardennes
         Signature d’un contrat entre l’Algérie et l’Italie, pour la réalisation d’un projet de GPL
         Le Top 10 des pays africains ayant attiré le plus de projets d’IDE en 2017
         La stratégie algérienne de promotion de l’emploi , évoquée par l’ONU
         Le déficit commercial de l’Algérie s’est chiffré à 3,691 milliards de dollars
         De nombreuses compagnies étrangères s’intéressent à l’investissement en Algérie
         Pétrole: le prix du panier de l'Opep à plus de 78 dollars
         Automobile : Une dizaine de constructeurs s’intéressent au marché algérien
         Le groupe Tahkout décroche la représentation de BMW en Algérie
         Assurance des exportations : Cagex singe une convention avec Natixis
         ultime réde la CREG avant le lancement de l’avis d’appel d’offres des 150 MW
         Classement 2018 des économies africaines les plus compétitives selon le WEF
         Énergies renouvelables : une société mixte Algéro-Espagnole est née
         L’Algérie lancera un projet d’approvisionnement en énergie en Libye avant fin 2018
         L’institut Fraser classe l’Algérie à la 159ème place sur 162
         Novo nordisk menace de cesser ses investissements en Algérie
         Sovac lance la pré-commande pour la Skoda Fabia et Rapid

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :