.
Made in Algeria
Produits Entreprises Appels d'offres Annonces B2B Actualités
 
 
Se connecter
 
Inscription

Tendances financières et monétaires

»  News   »  Publié le 09-09-2015  »  lu [ 940 fois ]

Tendances financières et monétaires

Au 1er semestre 2015 : Laksaci : “Le niveau des réserves de changes demeure adéquat”

Les finances publiques face à l'impact de la chute du prix de pétrole : Les réserves de changes du pays se sont contractées de 34 mds de dollars pour atteindre, à juin 2015, 159 milliards de dollars. Un niveau qui demeure adéquat, soutient le gouverneur de la Banque d’Algérie.

L’Algérie subit au même titre que, les autres pays exportateurs de pétrole, l’impact de la chute du prix du baril de pétrole. Premiers effets attendus, une détérioration des soldes des comptes courants de sa balance de paiement, et une contraction de sa marge de manœuvre budgétaire.

Les principaux agrégats de la situation monétaire et financière au 1er semestre  de l’année 2015, présentés, hier, par le gouverneur de la Banque d’Algérie indiquent, néanmoins  que la position financière de notre pays reste soutenable, avec un  volume des réserves de changes de 159,027 milliards de dollars, à fin juin 2015, soit une forte contraction de 34 mds de dollars, et une dette externe réduite à 3,3 milliards de dollars à la période sous étude. «En dépit de l’impact du choc externe sur la balance des paiements, le niveau de nos réserves de change reste adéquat pour faire face au choc externe», a affirmé Mohamed Laksaci.

L’analyse qui a abordé les principaux indicateurs de la conjoncture ressortent que la chute de près de 50%  des prix du pétrole depuis mi 2014 a commencé à impacter l’économie nationale dès le 4e trimestre de la même année. Cette dégringolade des cours s’est poursuivie, a rappelé M. Laksaci, au cours du 1er semestre 2015 pour passer de 109,92 dollars au 1er semestre 2014 à seulement 58,23 dollars au 1er semestre 2015, soit une baisse de 47,02%. Aussi, les quantités d’hydrocarbures exportées se sont rétractées de 4,59% au cours du 1er semestre 2015, soit seulement 18,10 milliards de dollars, ce qui correspond à une baisse de 43,1% par rapport au 1er semestre 2014, et ce, en dépit du fait que les quantités d’hydrocarbures exportées aient progressé de 11,88% entre le premier et le second trimestre de l’année en cours.

Aussi, la chute des prix du pétrole a directement impacté la balance des paiements qui a enregistré un déficit de (-13,27 milliards de dollars), un déficit dû aussi à la baisse de quantités d’hydrocarbures exportées et à l’important transfert de dividendes. Ainsi, le solde de global de la balance des paiements a marqué un déficit de 14,39 milliards de dollars contre un déficit minime de 1,32 Mds de dollars au 1er semestre 2014.

Source : http://www.elmoudjahid.com/




Evènements en relation:

         Rencontre régionale Oran
         Le chiffre du jour
         Partenariat algéro-américain
         Algérie - État-unis
         Tendances financières et monétaires
         Développement local
         Algérie-FMI
         Grâce aux réformes de la LFC
         Accord entre la CAAT et CPA
         Numérisation totale de l’administration en 2016
         France
         Partenariat public-privé
         Coopération Algérie- Mali
         production nationale
         Economie
         Algèrie - Turquie
         Algérie-Egypte
         Programme de développement
         Exposition universelle de Milan
         La caravane sociale
  
COFFRAGE DE DALLES
Filtre à graisse
Isolation
Ampoule à LED bulb 3w
Ampoules à LED Power bulb 3W
Lampe industrielle à LED High Bay 150w
Projecteur sur rail à LED Track 15w
Projecteur sur rail à LED Star 15w
Projecteur sur rail à LED Art Light 15w
Machines de moulage par injection



lKuYlqaV
lKyRnqaZ
lKuRlqSa
lKyRmaWR
lKyRmKyY
lKuYl6mV
lKyRnKqY
lKuUmKeW

Bienvenue | Accueil | Concept | Devenir membre Made in Algeria | Contact | Connexion