× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Asseoir l’indépendance économique de l’Algérie, d’ici 2030 est tout à fait jouable

»  News   »  Publié le 03-05-2018  »  lu [ 125 fois ]

Asseoir l’ind&eacutependance &eacuteconomique de l’Alg&eacuterie, d’ici 2030 est tout à fait jouable

L’Algérie possède-t-elle les capacités d’asseoir son indépendance économique à l’horizon  2030, tel que projeté par le gouvernement, alors que son industrie reste tributaire pour 70% de ses importations ?

Pour le vice-président du Forum des chefs d’entreprise, il s’agit là d’un pari « qui est tout à faible jouable » sous réserve que le pays modifie sa gouvernance économique tirée, jusque-là, par les richesses pétrolières.

Présent à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, M. Mehdi Bendimered considère qu’il reste à renforcer les entreprises, particulièrement celles du privé, parce que, ajoute-t-il, elles représentent le poumon de l’économie et qu’elles regroupent plus de 80% de l’ensemble des emplois.

Des mesures à mettre en œuvre pour améliorer le climat des affaires, il relève que l’Algérie possède des potentialités « énormes », mettant en avant les mégas projets en attente d’être concrétisés, à l’exemple du port d’El Hamdania, de la réalisation en cours de la Transsaharienne ou encore des 120.000 km de fibre optique lesquels, souligne-t-il, participent à l’évolution de l’économie.

Selon M. Bendimered, l’Algérie dispose, d’autre part, d’autres importantes potentialités pour évoluer vers son indépendance énergétique, estimant néanmoins que pour ce faire, il reste à entreprendre des actions pour en réduire la consommation de 6 à 3% d’ici 2030.

Concernant l’acte d’entreprendre, celui-ci met en avant les difficultés que continuent d’éprouver des entrepreneurs à avoir accès aux financements, d’où l’intérêt, selon lui, de faire appel à des moyens alternatifs, tel la « finance islamique », des fonds de financiers privés ou bien ceux tirés de la fiscalité des entreprises.

Optimiste à l’extrême, le représentant du FCE assure qu’à l’horizon 2030, « nous allons faire de l’Algérie la porte d’entrée de notre relation économique avec l’Europe et l’Afrique ».

Des restrictions des importations issues des pays de la zone Europe, que ceux-ci ne cessent de dénoncer, l’invité rappelle qu’il s’agit d’une mesure « légitime et temporaire », destinée à rétablir les équilibres macroéconomiques du pays, que d’autres pays membres de l’OMC, souligne-t-il, utilisent également.

Source: algerie-eco.com




Evènements en relation:

         le Gouvernement algérien maintiendra la stratégie de modernisation du corps des Douanes
         Forum algéro-allemand : Les opportunités d’investissements dans le secteur agricole
         Commission mixte algéro-émiratie: consolidation de la coopération économique
         Comment Internet révolutionne l’Afrique et prépare son émergence économique
         Publication du 1er guide réglementaire Algérie
         Le panier de l'OPEP à plus de 77 dollars
         Export : les produits algériens font leurs entrée sur les marché américains
         FGAR : 400 entreprises accompagnées en 2018
         Agriculture : récupération de 300 000 hectares de terres agricoles
         Registre du Commerce électronique: Les agents de contrôle en formation
         Le projet Desertec renaît de ses cendres
         BM :L’Algérie a « suffisamment de financements »
         L’Ambassadeur de l’Afrique du Sud : la Chine n’est pas venue en colonisateur en Afrique
         Production: "bond qualitatif" suite à l’interdiction de l’importation de certains produits
         Chine-Afrique: le président sénégalais rejette les critiques sur la dette
         Industrie pharmaceutique : Biopharm prend une participation majoritaire dans le IMPSA
         Le Groupe «Céram-décor» effectue sa première opération d’exportation vers la Jordanie
         Importations : les facture des carburant et des lubrifiants en baisse de 37,4
         Dessalement de l’eau de mer : vers la création d’un groupe industriel
         Prix des véhicules : L’APOCE va ester les usines de montages en justice

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :

 

Notre réseau :

facebook

Twitter

Catalogues

Linkedin