× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Asseoir l’indépendance économique de l’Algérie, d’ici 2030 est tout à fait jouable

»  News   »  Publié le 03-05-2018  »  lu [ 77 fois ]

Asseoir l’ind&eacutependance &eacuteconomique de l’Alg&eacuterie, d’ici 2030 est tout à fait jouable

L’Algérie possède-t-elle les capacités d’asseoir son indépendance économique à l’horizon  2030, tel que projeté par le gouvernement, alors que son industrie reste tributaire pour 70% de ses importations ?

Pour le vice-président du Forum des chefs d’entreprise, il s’agit là d’un pari « qui est tout à faible jouable » sous réserve que le pays modifie sa gouvernance économique tirée, jusque-là, par les richesses pétrolières.

Présent à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, M. Mehdi Bendimered considère qu’il reste à renforcer les entreprises, particulièrement celles du privé, parce que, ajoute-t-il, elles représentent le poumon de l’économie et qu’elles regroupent plus de 80% de l’ensemble des emplois.

Des mesures à mettre en œuvre pour améliorer le climat des affaires, il relève que l’Algérie possède des potentialités « énormes », mettant en avant les mégas projets en attente d’être concrétisés, à l’exemple du port d’El Hamdania, de la réalisation en cours de la Transsaharienne ou encore des 120.000 km de fibre optique lesquels, souligne-t-il, participent à l’évolution de l’économie.

Selon M. Bendimered, l’Algérie dispose, d’autre part, d’autres importantes potentialités pour évoluer vers son indépendance énergétique, estimant néanmoins que pour ce faire, il reste à entreprendre des actions pour en réduire la consommation de 6 à 3% d’ici 2030.

Concernant l’acte d’entreprendre, celui-ci met en avant les difficultés que continuent d’éprouver des entrepreneurs à avoir accès aux financements, d’où l’intérêt, selon lui, de faire appel à des moyens alternatifs, tel la « finance islamique », des fonds de financiers privés ou bien ceux tirés de la fiscalité des entreprises.

Optimiste à l’extrême, le représentant du FCE assure qu’à l’horizon 2030, « nous allons faire de l’Algérie la porte d’entrée de notre relation économique avec l’Europe et l’Afrique ».

Des restrictions des importations issues des pays de la zone Europe, que ceux-ci ne cessent de dénoncer, l’invité rappelle qu’il s’agit d’une mesure « légitime et temporaire », destinée à rétablir les équilibres macroéconomiques du pays, que d’autres pays membres de l’OMC, souligne-t-il, utilisent également.

Source: algerie-eco.com




Evènements en relation:

         Faut-il réviser l’accord d’association a la zone de libre-échange euro-méditerranéenne
         La nouvelle stratégie économique des autorités algériennes comporte de «sérieux risques»
         AXA Assurances Algérie : une croissance de 34% du chiffre d’affaires
         Malek Zerourou : « La jeunesse est la vraie richesse de l’Algérie »
         Classement des pays par coût de la vie dans le monde : l’Algérie à la 122ème place
         Mise en œuvre de l’Accord de paix: poursuivre le processus de stabilisation du Mali
         Algérie-France : l’accord sur les échanges des jeunes actifs ratifié des deux côtés
         Les importations algériennes de téléphones en hausse de 18.3 au premier trimestre 2018
         Algérie-Mali: 13ème session du Comité bilatéral stratégique
         Algérie-France: Plus d’une centaine d’opérateurs économiques algériens à Paris en juin
         Industrie de montage automobile en Algérie : Le consommateur, le dindon de la farce
         Investissement : les Emirats Arabes Unis abandonnent la règle 51/49
         ENIE : La fabrication des terminaux de paiement électroniques (TPE) débutera en juin prochain
         Développement de la capitale : plus de 607,5 M.D déboursés entre 2010 et 2017
         Réalisation des nouvelles zones industrielles
         PLFC 2018 : les documents d’identités fortement taxés
         Algérie-Poste : Régularisation de 2075 travailleurs en situation d’emploi temporaire
         Population mondiale : 68 de citadins en 2050 contre 55 aujourd’hui
         Prévention contre les intoxications alimentaires
         La nouvelle gare maritime inaugurée en juin avec une nouvelle ligne Béjaïa-Barcelone

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :

 

Notre réseau :

facebook

Twitter

Catalogues

Linkedin