× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Ferhat Ait Ali 2018 ne peut être que meilleur, vu que le baril est au dessus de 50 dollars

»  News   »  Publié le 16-04-2018  »  lu [ 91 fois ]

Ferhat Ait Ali 2018 ne peut &ecirctre que meilleur, vu que le baril est au dessus de 50 dollars

A l’heure où l’Algérie a eu besoin de recourir à la planche à billets, pour clôturer financièrement l’année 2017.  Au moment ou les réseaux sociaux s’enflamment chaque semaine, d’une nouvelle campagne de boycott d’achat de produits locaux. Face à une population qui crie chaque jour son désarroi, et sa colère devant un pouvoir d’achat qui ne cesse de fondre, un taux de chômage qui ne cesse de croitre, et une absence totale de perspectives, notamment pour les jeunes. La dernière sortie du premier ministre, semble vouloir d’un revers de la main, effacer tous ces dossier brulants, et n’entrevoir que  le retour à l’opulence et à la dépendance à l’or noir.

Pour les observateurs, et les experts, il est certain, que la situation ne peut être que meilleure. Car ils considèrent qu’en matière de gestion et de comptabilité, nous avons touché le fonds « bien sur que l’année 2018 ne peut être que meilleur, vu que le baril est au dessus de 50 dollars, et qu’Ouyahia croit que cela va rester éternellement. Mais la vraie question, c’est que cette année va être meilleure pour qui ? »Nous livre l’expert financier Ferhat Ait Ali.

Ce dernier explique «  c’est normal, que les bilans soient positifs et corrects,  quand on fait des calculs d’épicier qui ne sont basés que sur la hausse des prix du pétrole, pour réduire les déficits, car il ne pourra pas les éliminer. Ceci étant, ces derniers vont être réduits de facto, à partir du moment où les recettes fiscales  hydrocarbures vont augmenter, à peu prés de 6 milliards de dinars, il faut savoir que les déficits vont se réduire d’autant. En réalité le déficit de 2200 milliards de dinars, va descendre à 1600 milliards de dinars. Alors ce qu’il appelle réussite, pour nous c’est une calamité ».

Pour nos interlocuteurs, le vrai danger ne vient pas de la crise pétrolière, mais de la façon dont on l’aborde, des mesures prises pour la gérer, et surtout de celles qui devaient être prises. Ils considèrent avec amertume, que devant l’annonce d’une année meilleure, il y’ a surtout, le recul d’une échéance, synonyme de faillite intégrale

source :https://www.algerie-eco.com/2018/04/15/ferhat-ait-ali-bien-sur-que-lannee-2018-ne-peut-etre-que-meil...




Evènements en relation:

         Faut-il réviser l’accord d’association a la zone de libre-échange euro-méditerranéenne
         La nouvelle stratégie économique des autorités algériennes comporte de «sérieux risques»
         AXA Assurances Algérie : une croissance de 34% du chiffre d’affaires
         Malek Zerourou : « La jeunesse est la vraie richesse de l’Algérie »
         Classement des pays par coût de la vie dans le monde : l’Algérie à la 122ème place
         Mise en œuvre de l’Accord de paix: poursuivre le processus de stabilisation du Mali
         Algérie-France : l’accord sur les échanges des jeunes actifs ratifié des deux côtés
         Les importations algériennes de téléphones en hausse de 18.3 au premier trimestre 2018
         Algérie-Mali: 13ème session du Comité bilatéral stratégique
         Algérie-France: Plus d’une centaine d’opérateurs économiques algériens à Paris en juin
         Industrie de montage automobile en Algérie : Le consommateur, le dindon de la farce
         Investissement : les Emirats Arabes Unis abandonnent la règle 51/49
         ENIE : La fabrication des terminaux de paiement électroniques (TPE) débutera en juin prochain
         Développement de la capitale : plus de 607,5 M.D déboursés entre 2010 et 2017
         Réalisation des nouvelles zones industrielles
         PLFC 2018 : les documents d’identités fortement taxés
         Algérie-Poste : Régularisation de 2075 travailleurs en situation d’emploi temporaire
         Population mondiale : 68 de citadins en 2050 contre 55 aujourd’hui
         Prévention contre les intoxications alimentaires
         La nouvelle gare maritime inaugurée en juin avec une nouvelle ligne Béjaïa-Barcelone

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :

 

Notre réseau :

facebook

Twitter

Catalogues

Linkedin