× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Investissement : Cevital dans la gueule du loup

»  News   »  Publié le 03-08-2018  »  lu [ 322 fois ]

Investissement : Cevital dans la gueule du loup

Décidément, l’affaire Cevital est entrain de prendre des proportions, on en peut plus démesurés. Désormais, la dénigrement que subit e groupe industriel depuis des mois,  devient  officiel, lorsque la capitainerie du port de Annaba, est arrivée à prévenir  le 9 juillet, par le biais d’une correspondance adressées aux directeurs des agences de consignations CMA CGM, MSC, ARKAS, MEARSK, CSA, GSA, HH LINER et NASHCO, de son refus de débarquer tous équipements destinés à l’usine de trituration de Cevital, selon TSA.

L’embargo  engagé contre l’une des plus grandes entreprises privée du pays, pour ne pas dire la plus grande, de par sa capacité à créer de la richesse et de l’emploi, ne date pas d’aujourd’hui.

Les péripéties et les affres de la bureaucratie, appliquée à Cevital ont pratiquement commencé dés l’annonce de réalisation du projet de trituration de graines oléagineuses. Apres l‘interdiction de débarquement de ses équipements  au port de Bejaia, le relais a été transmis à celui de Skikda. Ou  après avoir procédé aux dédouanements des conteneurs, le directeur du port saisi le matériel en question, sous prétexte que l’opération d’importation s’est effectuée, sans autorisation des autorités.

Poussant l’outrecuidance à son comble,puisque Cevital a justifié cette opération par un dossier légal, le responsable du port notifie le PDG du groupe  Cevital de prendre les dispositions nécessaires pour sa réexportation.

Pour les observateurs, et certains médias, le fond du problème réside dans le fait que ce projet se trouve également dans les ambitions d’un  autre grand groupe industriel , alors que  sur la marché ,  les besoins de consommations  et le opportunités d’exportation seraient assez grands pour contenir  deux géants de la transformation.

Ceci étant, l’Omerta et l’immobilisme des autorités concernées par ce secteur autour de cette affaire, sont pour le moins qu’on puisse dire, déroutants. C’est dire à quel point, les effets catastrophiques de la dépendance à la rente pétrolière, ont fini par impacter profondément l’essor de l’économie nationale.

Tant et si bien, que par le truchement d’un règne sans rival, la culture  de l’économie mafieuse, à réussi à imposer sa loi au plus grand  employeur du pays. Et ce,  au moment, ou les directives politico- économiques, sont toutes orientées vers la relance de l’économie nationale, à travers la participation de tous les acteurs.

Le paradoxe est incommensurable, dans le sens ou devant une situation économique et financière aussi inextricable, et devant la complexité de sortir la pays de la crise, au point ou le gouvernement fut contraint de recourir à la planche à billet, pour payer ses fonctionnaires, de tel comportement ne peuvent que tirer vers le bas, le semblant d’économie hors hydrocarbure qui commence à peine à exister.

D’autre part, il est indéniable, qu’avec un tel climat des affaires, ce n’est pas demain la veille, que l’on verra les investisseurs étrangers se bousculer au portillon.

Mais là ou le  bât blesse, ou le mal est profond, et le risque de rupteur de dialogue entre  l’Etat et le peuple est imminent, c’est sans conteste, lorsque ce dernier,   à travers des agissements, et une gouvernance dépourvue de toutes logique économique, perd toute confiance, et constate avec amertume que toute ses espoirs et projections, s’effondrent.

Au demeurant, et après quatre ans de lutte, et de tentatives de reconstruction de l’ossature industrielle, les constats d’amélioration de la situation économiques, ne sont que chimériques. Cette dernière croule toujours, sous le poids de la spoliation à l’échelle astronomique. Et tant qu’on n’aura pas séparé le bon grain de l’ivraie, on ne  verra pas émerger les grandes  ambitions,  qui ne s’inscrivent pas dans l’Agenda de l’ordre établi.


Source: www.algerie-eco.com



Evènements en relation:

         SSD SOLUTION AUTOMATIQUE ALGERIE TUNISIE MAROC.
         Algérie Poste : « Hawalatic », un nouveau service de transfert d’argent sans compte CCP
         Vivatech de Paris, des startups algériennes ont fait leurs premiers pas sur la scène
         Le complexe sidérurgique de Bellara opérationnel d’ici fin 2019
         La mise en service la semaine prochaine de la nouvelle aérogare d’Alger
         La Banque Mondiale fait état d’un fort ralentissement de la production algérienne d’hydrocarbures
         Cevital appelle à renoncer à la marche du 5 en sa faveur
         Réseau mondial des centres de l’Instituto Cervantes : Ouverture d’une branche d’aide aux réfugiés sahraouis
         Planche à billets : 6.556 milliards de DA émis jusqu’au 31 janvier 2019
         Tipasa en phase de transition pour devenir une ville intelligente
         Hausse de la facture d’importation des produits alimentaires en 2018 : 135 millions de dollars de plus
         Les hommes d’affaires algériens invités à investir le marché burkinabé
         Sonelgaz : un investissent de 2.400 milliards de dinars prévu pour 2028
         Guitouni élu vice-président de l’Opep à compter du 1er janvier 2019
         Importations : Une liste des fruits soumis au DAPS circule chez les opérateurs
         Bourse d’Alger : l’activité en baisse de plus de 34 en octobre
         Entreprenariat : IncubME lance l’incubation d’une première série de projets prometteurs
         Lancement de nouveaux projets de Cevital à Charleville-Mezieres dans les Ardennes
         Signature d’un contrat entre l’Algérie et l’Italie, pour la réalisation d’un projet de GPL
         Le Top 10 des pays africains ayant attiré le plus de projets d’IDE en 2017

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :