× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Projet de loi sur la santé : des députés demandent le retrait du texte

»  News   »  Publié le 23-04-2018  »  lu [ 190 fois ]

Projet de loi sur la santé : des d&eacuteput&eacutes demandent le retrait du texte

Le nouveau projet de loi sur la santé a suscité dès le début de sa présentation aujourd’hui à l’APN des vives rédactions de la part de certains députés qui ont lancé un appel au président de la République afin de mettre fin à ce texte de loi.

Après une attente de plusieurs années, le projet de loi de la santé est soumis hier aux débats à l’Assemblée nationale populaire (APN). Dès sa présentation par le ministre de la santé Mokhtar Hesbellaoui, où il a présenté les grands axes de projet qui vise à installer une carte de santé nationale, ainsi que la coopération entre le secteur privé et public dans le traitement des soins des malades et la diversification des ressources financières des établissements de santé, les premières interventions des députés se sont accentuées sur la nécessité de revoir plusieurs articles de loi voir même le retrait du texte.

Le député de parti des travailleurs, Ramtane Taazibt a indiqué en marge des débats que «ce projet de loi mélange et fusionne entre le secteur public et le secteur privé», or qu’en principe il doit assurer « un accès aux soins à tous les Algériens quelles que soient leurs conditions de vie ». Il a dénoncé à cet effet, la possibilité du « secteur privé d’utiliser les plateaux techniques du secteur public».

Par conséquent, il a « interpellé le Président de la République afin qu’il retire ce projet de loi », jugeant que s’il est adopté tel qu’il est, « les citoyens vont renoncer à se soigner » sachant que les ménages algériens réservent 50% de leurs revenus pour les produits alimentaires.

Avançant des chiffres, le député a rappelé que la CNAS est soutenue par le trésor public avec 500 milliards de dinars en 2018 afin de faire face au déficit de la CNAS. Par ailleurs, la CNAS ne recouvre que 1100 milliards de dinars par an et dépense 1080 milliards pour les retraites.

Pour sa part, le député du FJD du courant islamique, Lakhdar Benkhelaf a considéré que ce projet de loi n’est qu’une forme progressive de la privatisation de la santé. Entre autres, il ouvre la voie pour les privés afin de bénéficier des aides de secteurs publics sous le slogan de la fusion dans les soins. Benkhelaf a aussi demandé le retrait de ce texte de loi et l’ouverture d’un débat sur la situation et les préoccupations des malades. Il a appelé aussi à la mise en place d’une carte de santé et une distribution adéquate des équipements de santé.

De sa part, la commission de la santé et des affaires sociales, de l’emploi et la formation professionnelle de l’assemblée a procédé dans son rapport préliminaire à l’introduction de 14 nouveaux articles et la suppression de 35 autres du projet initial.

source:https://www.algerie-eco.com/2018/04/22/projet-de-la-sur-la-sante-des-deputes-demandent-le-retrait-du...




Evènements en relation:

         Importations : Une liste des fruits soumis au DAPS circule chez les opérateurs
         Bourse d’Alger : l’activité en baisse de plus de 34 en octobre
         Entreprenariat : IncubME lance l’incubation d’une première série de projets prometteurs
         Lancement de nouveaux projets de Cevital à Charleville-Mezieres dans les Ardennes
         Signature d’un contrat entre l’Algérie et l’Italie, pour la réalisation d’un projet de GPL
         Le Top 10 des pays africains ayant attiré le plus de projets d’IDE en 2017
         La stratégie algérienne de promotion de l’emploi , évoquée par l’ONU
         Le déficit commercial de l’Algérie s’est chiffré à 3,691 milliards de dollars
         De nombreuses compagnies étrangères s’intéressent à l’investissement en Algérie
         Pétrole: le prix du panier de l'Opep à plus de 78 dollars
         Automobile : Une dizaine de constructeurs s’intéressent au marché algérien
         Le groupe Tahkout décroche la représentation de BMW en Algérie
         Assurance des exportations : Cagex singe une convention avec Natixis
         ultime réde la CREG avant le lancement de l’avis d’appel d’offres des 150 MW
         Classement 2018 des économies africaines les plus compétitives selon le WEF
         Énergies renouvelables : une société mixte Algéro-Espagnole est née
         L’Algérie lancera un projet d’approvisionnement en énergie en Libye avant fin 2018
         L’institut Fraser classe l’Algérie à la 159ème place sur 162
         Novo nordisk menace de cesser ses investissements en Algérie
         Sovac lance la pré-commande pour la Skoda Fabia et Rapid

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :