× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Révision des produits suspendus à l’importation : La liste passe de 851 articles à 877

»     »  Publié le 27-05-2018  »  lu [ 360 fois ]

Révision des produits suspendus à l’importation : La liste passe de 851 articles à 877

Un nouveau décret exécutif daté du 21 mai 2018 a remplacé la liste des produits et marchandises suspendus à l’importation par une nouvelle liste.

«La liste des marchandises soumises à la suspension temporaire à l’importation, citée à l’annexe du décret exécutif daté du 7 janvier 2018, est remplacée par la liste annexée au présent décret», indique le Journal officiel, qui stipule que ne sont pas concernées par la suspension temporaire à l’importation les marchandises rajoutées à la nouvelle liste, objet de modification, expédiées ou domiciliées avant la date de sa publication.

Cette nouvelle liste concerne un total de 877 produits suspendus à l’importation. Pour rappel, la première liste de produits suspendus comprenait dans le décret exécutif de janvier 2018 un nombre de 851 produits relevant de 45 familles de marchandises, essentiellement des fruits secs, les viandes, les légumes frais, les confiseries, les préparations alimentaires, les eaux minérales, les produits plastiques, les meubles, les lustres, les articles électroménagers, la céramique, les glaces et verres, les téléphones mobiles, etc.

La révision de la liste a surtout concerné les produits et préparations alimentaires, dont l’importation sera un peu plus restrictive. A noter que depuis l’adoption du mode de suspension et de contrôle des importations en vue de réguler le marché et minimiser les dépenses, les pouvoirs publics n’ont eu de cesse de revoir certaines de ces dispositions en rajoutant parfois des produits suspendus à l’importation ou en levant cette suspension pour d’autres.

Cette liste, qui est soumise à révision à chaque fois que de besoin, n’est pas définitive du moment que le dispositif en lui-même est provisoire et prétend répondre aux vrais besoins du marché national. En avril dernier, une cinquantaine de produits se sont vus retirés de la liste des restrictions à l’importation, et ce, après des négociations avec les opérateurs économiques qui relevaient l’indisponibilité sur le marché national d’intrants nécessaires au processus de production, notamment des boissons.

Le Premier ministre avait même affirmé, dans une sortie médiatique en avril dernier, que l’opération de révision de la liste des produits interdits à l’importation se fera tous les 3 ou 6 mois, et ce, à chaque fois que sera réalisée une autosuffisance dans un produit donné. Ahmed Ouyahia avait aussi déploré que le décret exécutif portant suspension des importations  contienne  «certains dysfonctionnements qui seront corrigés», a-t-il dit. Pour rappel, le partenaire économique européen a fortement critiqué les dispositions de restriction à l’importation prises par l’Algérie, jugées contraires aux conditions de l’accord d’association.

La partie algérienne a eu beau expliquer qu’il s’agit de mesures temporaires et transitoires en vue de permettre à l’Algérie de diversifier son économie, l’Union européenne déplore des restrictions qui touchent aux intérêts des entreprises de ses pays membres.

Source : http://www.elwatan.com


Evènements en relation:

         Sept entreprises algériennes lancent une première démarche pour exporter vers les Etats-Unis
         l’ambassadeur des USA reçu par le ministre des finances M.Raouya
         L'Allemagne enregistre un excédent budgétaire record
         L’entreprise actualisée : de la théorie à la pratique
         Ventes de véhicules : l’Algérie garde la première place dans la région Mena
         Le 22éme Salon International ECOMONDO 2018
         Le secteur des boissons emploie 80 000 personnes
         Quatre pistes pour faire progresser le commerce digital en Afrique
         Révision des produits suspendus à l’importation : La liste passe de 851 articles à 877
         Assemblée annuelle de la Banque Africaine de développement
         10 startups algériennes participeront à VivaTech à Paris
         Banque mondiale table sur une hausse plus importante du prix des matières premières
         La compagnie Air Algérie met Oran aux portes de Montpellier
         Hydrocarbures: Les nouveaux défis de l’Algérie
         Le premier smartphone algérien arrive en France
         SITIC Africa 2018
         L’Algérie fournit 49.8% du gaz consommé par l’Espagne
         Lancement officiel du permis de conduire biométrique
         L’intensification des études sismiques pour mieux identifier les r&eacuteservoirs du gaz
         Complexe des textiles de Relizane : la première usine de filature démarre sa production

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :