× Se connecter Inscription Produits Fournisseurs Annonces B2B Contact






Selon le Président du FCE

»  News   »  Publié le 30-08-2015  »  lu [ 1316 fois ]

Selon le Président du FCE

« La chute des prix du pétrole n’aura pas d’impact sur l’activité de l’entreprise »

« L’Algérie ne va pas vivre une crise économique comme celle de 1986, car la situation économique et financière de notre pays se porte bien, d’autant que l’Algérie a effacé toute sa dette extérieure. »
 
Le président du Forum des chefs d’entreprises, Ali Haddad, a affiché, jeudi dernier, à l’occasion de l’inauguration du bureau du FCE au niveau de la wilaya de Médéa, son optimisme quant à la croissance et au développement économique de notre pays, en dépit de la dégringolade des cours du pétrole, en indiquant : « L’Algérie ne va pas vivre une crise économique comme celle de 1986, car la situation économique et financière de notre pays se porte bien, d’autant que l’Algérie a effacé toute sa dette extérieure. »

Le patron du FCE a appelé les citoyens  à ne pas écouter ceux qui ne cessent de «noircir» la situation et affirmé que notre pays ne sera pas secoué par une crise économique. Pour Ali Haddad, le plus important est de «travailler ensemble pour parer à toute éventualité». Lors d’une rencontre avec les opérateurs économiques de Médéa, plusieurs  problème ont été soulevés, entre autres, sur  la lenteur de traitement des dossiers au niveau des banques et la formation. Ali Haddad a fait savoir que l’organisation patronale qu’il préside, et à travers ce nouveau bureau, prendra en charge toutes les préoccupations des opérateurs économiques.

Mettant à profit cette occasion, il a indiqué qu’actuellement le FCE, en contact direct avec le gouvernement, œuvre à trouver des solutions à tous  les problèmes rencontrés, notamment sur le terrain, par les investisseurs, surtout en ce qui concerne le traitement des dossiers au niveau des banques. «L’inauguration de ce bureau, qui a été précédée par l’installation du  délégué FCE, permettra d’être plus proche des opérateurs et d’améliorer l’attractivité de Médéa», a-t-il ajouté.

Le patron du FCE n’a pas manqué de souligner que «notre présence aujourd’hui est la preuve que nous croyons profondément au riche potentiel que recèle cette wilaya qui offre des opportunités d’investissements inouïes dans de nombreux secteurs». Mettant à profit cette occasion, il a rappelé que le FCE milite pour que la liberté d’entreprendre soit consacrée conformément à l’article 37 de la Constitution. «C’est l’une de nos propositions phares pour l’émergence de notre économie.

Médéa a longtemps souffert des affres du terrorisme», a fait savoir M. Haddad. Et de poursuivre : «Ce fléau a freiné son développement qui s’est limité à l’agriculture et à l’exploitation des ressources naturelles. Malgré ces aléas, elle a réussi la prouesse de se hisser à la 3e place des wilayas céréalières et à la 4e pour la production laitière.»

Par ailleurs, le président du FCE a insisté sur la nécessité de permettre aux entreprises privées d’investir dans tous les secteurs, surtout lorsque ces dernières ont les capacités et la maturité nécessaires pour investir. Et de poursuivre : «Je me félicite, à cette occasion, de la qualité du dialogue avec les pouvoirs publics qui a abouti à des décisions courageuses et encourageantes pour l’entreprise, tout en préservant l’intérêt suprême du pays.» «Je me réjouis que, sur nos propositions, de nouvelles mesures de la loi de finances complémentaire 2015, relatives à la concession du foncier industriel destiné à la réalisation des projets d’investissement, ont été introduites», a-t-il ajouté. Selon lui, «cette décision favorisera le développement local et désenclavera les régions du pays qui souffrent d’isolement, tout en facilitant aux entrepreneurs l’accès au foncier».

S’adressant aux opérateurs, M. Haddad a indiqué : «Nous sommes sur la bonne voie pour solutionner définitivement le problème du foncier industriel et faciliter l’acte d’entreprendre et d’investir.» Il a salué, à cette occasion, l’opération lancée à l’intention des opérateurs du secteur informel afin de leur faciliter la régularisation de leur situation, la décision de dépénalisation de l’acte de gestion en faveur des gestionnaires  du secteur public et, de manière générale, toutes les mesures prises pour encourager la productivité de nos entreprises.     
À partir de la wilaya de Médéa, le président du FCE a procédé au lancement de l’opération «Un cartable pour l’avenir», organisée dans le cadre du programme FCE- Solidaire.

À cette occasion, Ali Haddad a exprimé sa pleine satisfaction quant au lacement de cette opération, en indiquant que «notre présence parmi vous, aujourd’hui, marque une fois encore l’attachement singulier du FCE et son engagement indéfectible aux régions, à leurs potentialités reconnues et leurs valeurs entrepreneuriales, mais également sociétales et culturelles très riches». «Il m’est donc apparu tout naturel d’exprimer très concrètement notre volonté de solidarité et de générosité», a-t-il dit, «avec la communauté dans son ensemble et la jeunesse de Médéa en particulier». Il est à noter que l’opération «Un cartable pour l’avenir» est la 5e action entreprise dans le cadre du programme FCE-Solidaire.  


Source : http://www.elmoudjahid.com/


Evènements en relation:

         le Gouvernement algérien maintiendra la stratégie de modernisation du corps des Douanes
         Forum algéro-allemand : Les opportunités d’investissements dans le secteur agricole
         Commission mixte algéro-émiratie: consolidation de la coopération économique
         Comment Internet révolutionne l’Afrique et prépare son émergence économique
         Publication du 1er guide réglementaire Algérie
         Le panier de l'OPEP à plus de 77 dollars
         Export : les produits algériens font leurs entrée sur les marché américains
         FGAR : 400 entreprises accompagnées en 2018
         Agriculture : récupération de 300 000 hectares de terres agricoles
         Registre du Commerce électronique: Les agents de contrôle en formation
         Le projet Desertec renaît de ses cendres
         BM :L’Algérie a « suffisamment de financements »
         L’Ambassadeur de l’Afrique du Sud : la Chine n’est pas venue en colonisateur en Afrique
         Production: "bond qualitatif" suite à l’interdiction de l’importation de certains produits
         Chine-Afrique: le président sénégalais rejette les critiques sur la dette
         Industrie pharmaceutique : Biopharm prend une participation majoritaire dans le IMPSA
         Le Groupe «Céram-décor» effectue sa première opération d’exportation vers la Jordanie
         Importations : les facture des carburant et des lubrifiants en baisse de 37,4
         Dessalement de l’eau de mer : vers la création d’un groupe industriel
         Prix des véhicules : L’APOCE va ester les usines de montages en justice

Made-inalgeria.com

« Première Place de Marché B2B en Algérie, vous permet de trouver des produits, des fournisseurs et d'être en veille sur les appels d'offres, opportunités d'affaires.»

Propriété de Antares développment.Tout les droits sont résérvés.

Tél.: 024 79 97 97

GSM : 0555 05 40 20/21/22/23/24

Fax : 024 79 98 98

Nos partenaires :

 

Notre réseau :

facebook

Twitter

Catalogues

Linkedin